1. Lycée
  2. Coaching-2020-confinement
  3. Les compétences à maîtriser en SVT à la fin du lycée
Coaching

Les compétences à maîtriser en SVT à la fin du lycée

Envoyer cet article à un ami
À la fin du lycée, vous devrez savoir notamment exploiter des données scientifiques. // © EsanIndyStudios / Adobe Stock
À la fin du lycée, vous devrez savoir notamment exploiter des données scientifiques. // © EsanIndyStudios / Adobe Stock

Etudier une discipline ne se limite pas à faire le tour d’un programme de connaissances. Tout au long du lycée, vous avez également acquis un savoir-faire propre à chaque matière. De la démarche expérimentale à l’exploitation de données scientifiques, L'Etudiant fait le point sur ce que vous devez maîtriser en SVT à l'issue de votre terminale.

En quittant le lycée, ce ne sont pas seulement des connaissances que vous avez dans votre bagage scolaire. En sciences et vie de la Terre (SVT), vous avez appris à restituer ces connaissances dans un raisonnement argumenté, à exploiter des données scientifiques, mais aussi à conduire des expériences, et donc manipuler du matériel précis.

Compétence 1 : la démarche expérimentale

Même si vous ne passerez pas les ECE (évaluation des capacités expérimentales) cette année, on attend toutefois de vous que vous soyez "à peu près à l’aise en laboratoire", résume Pauline Pépin, professeur de SVT au lycée Juliot Curie de Nanterre (92). Savoir manier un microscope et d’autres objets techniques fait partie des capacités techniques attendues.

Mais ce qui compte vraiment, c’est votre capacité à adopter une démarche expérimentale, ce qui passe par "savoir lire un protocole et le respecter, porter un regard sur un témoin, rendre des résultats", énumère l’enseignante. Plus que des compétences techniques, un élève de terminale S doit comprendre la façon dont est menée une étude scientifique, et savoir élaborer un protocole pour réaliser une expérience.

Lire aussi : Terminale : comment travailler les SVT à distance ?

Compétence 2 : restituer des connaissances

Les sciences de la vie et de la Terre sont marquées par un vocabulaire précis et des notions-clés que vous devez maîtriser à la fin de votre terminale. Mais au-delà de "recracher" votre cours, il faut que vous sachiez le mettre à profit pour répondre à des problématiques.

C’est ce que l’on vous demande normalement dans une restitution de connaissances : identifier une question, et construire un plan pour y répondre de façon argumentée, "à travers des paragraphes rédigés et des schémas", précise Armand Audinos, du lycée du Grésivaudan, à Meylan (38). "Cela implique de savoir faire le lien entre différentes notions, souligne Pauline Pépin, soit au sein d’un même chapitre, soit, comme il vous le sera demandé dans le supérieur, en piochant à travers plusieurs chapitres."

Lire aussi : Ce qu’il faut maîtriser pour réussir sa rentrée en prépa scientifique

Compétence 3 : exploiter des données scientifiques

Au cours de l’année, vous avez été amenés à réaliser des analyses de documents. À partir d’un texte, d’un tableau, d’une image, d’un graphique, vous devez réussir à répondre à une problématique posée. "On attend d’un élève de terminale qu’il sache extraire l’essentiel d’un document, et organiser un discours autour des données qui y sont exposées." Pas toujours simple, reconnaît Pauline Pépin : "Il est parfois complexe de faire le lien entre des documents longs et lourds d’informations, d’autres qui illustrent simplement une idée, d’autres encore qui doivent être compris ensemble…"

Les connaissances acquises en cours vous servent d’appui pour décrypter ces documents. Puis pour exploiter les données qui y figurent et vous en servir pour construire un argumentaire, gardez en tête les étapes de la démonstration scientifique : "Quelles sont les conditions de base de l’expérience ? Quel est le témoin ? La variable ? Cette méthodologie de l’exploitation des données est utile pour parvenir à exploiter les résultats d’expériences", conclut Armand Audinos.