Collèges/lycées : les élèves se préparent à une rentrée à distance

Par Clément Rocher, publié le 22 Avril 2021
5 min

La semaine prochaine marque la reprise des cours - toujours à distance - pour les collégiens et les lycéens. Alors que certains élèves relativisent, d'autres s'inquiètent pour le grand oral, nouvelle épreuve du baccalauréat maintenue pour le mois de juin.

Toutes les bonnes choses ont une fin ! Après deux semaines de vacances, collégiens et lycéens reprendront les cours dès lundi 26 avril. Mais l'enseignement reste toujours à distance. Les élèves retrouveront le chemin de leurs établissements à partir de la semaine suivante.

Ellies est élève de terminale au lycée André Maurois, à Elbeuf (76). Il assure ne pas avoir d'appréhension sur la reprise des cours à domicile. "Je peux être focalisé sur mes cours. Et le manque de vie sociale ne me dérange pas", explique-t-il.

"Je ne stresse absolument pas pour la reprise des cours. C'est peut-être le fait que je sois en seconde qui me donne cette mentalité. Si j'avais le bac à passer, ce ne serait peut-être pas la même histoire… Je travaille en ce moment mes cours tous les jours pour éviter de tout faire la veille de la fin des vacances", raconte Eldin, élève au lycée La Pléiade à Pont-de-Chéruy (38).

Même si les cours à distance se passent plutôt bien, Gabriel, élève de 5e au collège Le Village, à Trappes (78), espère reprendre bientôt les cours en présentiel et "revoir ses amis en vrai."

"Les cours à distance restent quand même la meilleure chose qu'on puisse faire dans ce contexte où les écoles sont fermées. Cela permet de ne pas trop se détacher des cours et d'assurer au moins une petite continuité", poursuit Franck, élève de terminale au lycée Jean de Pange, à Sarreguemines (57).

Lire aussi

Une baisse d'efficacité à distance

Certains élèves assurent néanmoins être moins efficaces pendant les cours à distance. "Tu n'es pas 'forcé' de travailler donc, évidemment, tu es moins productif. Même moi, qui suis plutôt travailleur, j'ai remarqué une baisse de mon travail fourni à la maison", affirme Eldin.

Le jeune élève regrette que certains enseignants ne soient pas davantage présents à leurs côtés pendant les périodes de cours à la maison, en alimentant les espaces numériques de travail (ENT) ou en proposant des cours en visio. "Quelques professeurs ne mettent aucun cours, ce qui nous freine sur certains programmes."

Un constat partagé par Gabriel. "Nous n’avons pas de nouvelles de l’un de nos professeurs, et pas d’explications du collège non plus", explique-t-il.

Lire aussi

Une surcharge de travail pour les élèves

Avec le passage des cours en distanciel, nos deux élèves de terminale reconnaissent que la charge de travail commence à s'accumuler et qu'il devient difficile de s'organiser correctement.

"Mes professeurs donnent beaucoup trop de travail alors que nous avons le grand oral et le bac de philo à réviser", soutient Ellies. "On approche de la fin du semestre. On va enchaîner les interros à la reprise au lycée, c'est un petit stress en plus", confirme Franck.

L'inquiétude commence à monter chez les élèves de terminale qui devront affronter pour la première fois le grand oral, épreuve du nouveau baccalauréat. "On ne sait pas à quoi s'attendre. On a commencé à réfléchir aux questions, mais on a beaucoup d'appréhension par rapport à cette épreuve", explique Franck.

Ellies, de son côté, estime être suffisamment préparé à cette épreuve. "Je me sens suivi. Les professeurs nous donnent beaucoup de conseils sur le choix des questions, le plan qu'on devra préparer. Ils nous proposent des exercices pour nous entraîner."

La crainte de nouveaux dysfonctionnements

Peut-on craindre de nouveau une panne généralisée des ENT et du site du CNED ? Élèves et professeurs avaient manifesté massivement leur mécontentement face aux nombreux dysfonctionnements survenus lors de la première semaine de cours à distance.

"Cela devenait très pénible. Si tu voulais travailler, récupérer un sujet de contrôle, tu ne pouvais le recevoir que 40 minutes après", raconte Eldin. Franck espère à son tour ne pas rencontrer les mêmes difficultés de connexion. "Nous n'avons pas beaucoup avancé cette semaine-là. Les professeurs voyaient bien que nous n'arrivions pas à faire cours en visio. Ils nous ont envoyé des exercices."

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !