Demi-groupes, sport, cantine, dépistage : un protocole plus strict au collège et au lycée

Par Etienne Gless, publié le 14 Janvier 2021
4 min

Le gouvernement de Jean Castex a annoncé le renforcement du protocole sanitaire dans les établissements scolaires en parallèle de l'instauration d'un couvre-feu à 18h sur tout le territoire national à partir du samedi 16 janvier. Découvrez le détail des nouvelles mesures concernant les collèges et lycées.

"Pour garder les établissements scolaires ouverts dans un cadre protecteur, nous faisons avancer le curseur du protocole sanitaire dans un sens un peu plus strict", a expliqué Jean-Michel Blanquer ce jeudi 14 janvier lors du point de situation du Premier ministre Jean Castex sur le Covid-19. "Même si en milieu scolaire la circulation du virus reste à peu près maitrisée, nous devons nous adapter sur certains points", a remarqué le ministre de l'Éducation nationale et de la jeunesse.

Maintien du fonctionnement en "mode hybride" au lycée après le 20 janvier

Le retour de tous au lycée, ce n'est pas pour demain ! Mis en place après les vacances de Toussaint, le fonctionnement en demi-groupes ne se terminera pas le 20 janvier, comme espéré par le ministre. Actuellement les deux tiers des établissements sont rentrés dans ce mode de fonctionnement et vont devoir continuer.

Priorité aux élèves de terminale pour étudier au lycée

Si vous passez le bac cette année, vous serez prioritaires pour aller au lycée. "Nous considérons que le 'mode hybride' est efficace dans le contexte épidémiologique actuel, mais nous avons une vigilance particulière pour les élèves de terminale qui passent le baccalauréat cette année", a commenté Jean-Michel Blanquer, instruit par l'expérience du premier confinement du printemps 2020 et de son impact sur les futurs bacheliers 2020.

Lire aussi

Collèges : enseignement "en mode hybride" à titre exceptionnel

Si vous êtes collégien, les enseignements en demi-groupes pourraient concerner certains d'entre vous en classe de 4ème ou de 3ème. "Lorsque les collèges connaissent des contraintes liées aux bâtiments, les rectorats pourront autoriser au cas par cas leur fonctionnement en mode hybride", a détaillé le ministre.

Objectif pour les cantines : limiter les brassages

Jean-Michel Blanquer a convenu que les cantines scolaires pouvaient être le "maillon faible" de l'organisation des établissements. Au lycée, l'hybridation des enseignements permet en principe de lever la pression sur le temps des repas, puisqu'il y a moins d'élèves présents dans les établissements. Côté collèges, "si certains restent en tension, le temps de service pourra être allongé ou des repas à emporter proposés", a-t-il précisé.

Lire aussi

Activités physiques en intérieur suspendues

"Les activités physiques et sportives scolaires et périscolaires en intérieur seront interdites", a annoncé le Premier ministre, Jean Castex. "C’est la mort dans l’âme que nous suspendons les activités physiques en intérieur, a ajouté Jean-Michel Blanquer. Pour quelques semaines probablement". Restent que les activités de plein air sont toujours autorisées. Ouf !

Dépistage sous 48 heures à partir de trois cas de contamination

Depuis la rentrée au mois de janvier, les établissements scolaires procèdent au traçage des cas contacts en lien avec les agences régionales de santé (ARS). "Désormais, certains établissements pourront avoir la venue d'une équipe de dépistage pour tous les personnels et tous les élèves sur place chaque fois qu'il y aura trois cas de contamination. Les élèves ou les personnels identifiés se verront proposer un test dans les 48 heures", a assuré Jean-Michel Blanquer, qui n'exclut pas de continuer à fermer au cas par cas des écoles, collèges ou lycées.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !