1. Éloquent, volubile, taciturne : quel "parleur" êtes-vous ?
Boîte à outils

Éloquent, volubile, taciturne : quel "parleur" êtes-vous ?

Envoyer cet article à un ami
La langue française fourmille d'adjectifs pour qualifier notre façon de parler. // © Adobe Stock/Photographee.eu
La langue française fourmille d'adjectifs pour qualifier notre façon de parler. // © Adobe Stock/Photographee.eu

On le sait, la langue française fourmille de synonymes, notamment pour désigner la façon dont nous nous exprimons. Alors plutôt que d’employer le traditionnel "bavard", qui offre peu de nuances, allez donc piocher dans la liste suivante ! Ce sera toujours l’occasion d’une discussion...

Si vous parlez bien, vous êtes :

– éloquent : vous vous exprimez avec aisance et votre discours est de qualité. Vous savez captiver votre auditoire tant par le fond que par la forme ;
– disert : vous parlez avec facilité et élégance. Autrement dit, vous avez la parole facile !

Lire aussi : Les vertus pédagogiques des concours d’éloquence

Si vous parlez beaucoup, vous êtes :

– volubile : vous vous exprimez avec facilité et rapidité, mais attention à ne pas "saouler" votre entourage par un flux de paroles ininterrompu ou trop rapide !
– loquace :une personne loquace (même origine que "éloquent") parle volontiers et abondamment mais ses propos sont souvent de peu d’importance ;
– prolixe : un discours prolixe est trop long, chargé de détails inutiles. Bref, on s’ennuie ! À ne pas confondre avec prolifique, qui qualifie surtout un auteur qui publie de nombreux livres ;
– verbeux : quelqu’un de verbeux utilise trop de mots… pour ne pas dire grand-chose ! Ses paroles sont abondantes, redondantes, mais souvent dénuées d’idées ;
– babillard : vous aimez parler… pour le seul plaisir de parler ! Et parfois pour dire du mal.

Lire aussi : Testez votre orthographe avec le projet Voltaire

Si vous parlez peu, vous êtes :

– taiseux : vous parlez peu par nature, par tempérament. Le silence est, en quelque sorte, une seconde nature chez vous ;
– taciturne : vous vous taisez, mais peut-être simplement parce que vous n’êtes pas d’humeur à faire la conversation ;
– laconique : vous allez à l’essentiel. Jadis les Laconiens (qui habitaient en Laconie, une région de Sparte) avaient la réputation d’être des gens concis ;
– sibyllin : un propos sibyllin est mystérieux, son sens est difficile à saisir. Les sibylles étaient des prophétesses de l’Antiquité qui prédisaient l’avenir.

Un billet de Sandrine Campese, auteure pour le blog du Projet Voltaire, et formatrice en orthographe. Pour ne plus faire de fautes, entraînez-vous avec le Projet Voltaire, n° 1 de la formation en orthographe avec plus de 5 millions d’utilisateurs (écoles, entreprises, particuliers).