Fausses informations : "Il faut se poser les bonnes questions"

Par Thibaut Cojean, publié le 01 Avril 2021
5 min

Quand on s’informe, il y a de nombreux pièges à éviter. L’éducation aux médias et à l’information est là pour aider les élèves à prendre du recul sur les informations et à détecter celles qui sont fausses ou douteuses. Pendant la semaine des médias à l'école, les journalistes de France Info ont animé une émission-atelier spéciale à destination des collégiens et lycéens.

C’est une simple vidéo de quelques secondes qui a provoqué des centaines de réactions de collégiens et lycéens. Elle a été diffusée jeudi 25 mars, lors d’une émission de Radio France relayée en direct, via la plateforme de visioconférence Teams, dans 78 collèges et lycées. De l’autre côté de l’écran, les élèves avaient la mission de répondre à cette épineuse question : ce que vous venez de voir est-il vrai ou faux ?

Sur le plateau, Estelle Faure, journaliste à France Info junior, aux côtés d'Antoine Krempf et Antoine Déiana, journalistes pour le "Vrai du Faux", émission quotidienne qui décrypte les fausses informations. C’est Estelle Faure qui donne les consignes : s’agit-il d’une vidéo de la planète Mars filmée par le robot Persévérance en février 2021 ?

Tandis que les élèves commencent à chercher les indices, Antoine Krempf livre son premier conseil : "Il faut se poser les bonnes questions." Mais ne pas aller trop loin. "Face à une image un peu étrange, l’explication la plus simple est parfois la bonne", poursuit-il.

À quelques centaines de kilomètres du studio, "les débats sont partagés", relaie Patricia Carton. Cette professeur documentaliste du collège Robert Schumann de Reims (51) a inscrit deux classes de 4e à l’émission. "Les élèves ont commenté ce qu’ils voyaient et on a remonté l’avis majoritaire." Après quelques minutes de réflexion, Antoine Déiana livre les résultats de différents collèges et lycées. Une tendance se dégage : il ne s’agit pas de Mars mais d’un désert sur la Terre.

Remonter à la source

Perdu ! C’était bien la planète rouge. Les spécialistes de la vérification d’information livrent alors une astuce toute simple : utiliser un outil de recherche d’images inversées. Si c’est faisable sur Google Images, d’autres sites comme TinEye permettent de connaître la première utilisation de cette image sur Internet.

Dans ce cas, une capture d’écran de la vidéo a été utilisée pour la première fois dans un article de CNN. Comme elle vient d'un média reconnu et sérieux, peut-on en conclure que l'information partagée est vraie ? Cela ne suffit pas. Car de nouveaux éléments viennent enrichir le verdict : l’article date de mars 2020 et prétend que ces images proviennent de Curiosity, un autre robot martien. Cela ne correspond pas à la version donnée par Estelle Faure.

On passe alors à une nouvelle étape de la vérification : remonter à la source. Et il ne faut pas avoir peur d’aller chercher très haut. Qui dit exploration de Mars, dit Nasa. La vérification est en fait très simple : le site de l’agence spatiale américaine présente une banque d’images, sur laquelle on retrouve notre vidéo, qui a bien été tournée par Curiosity.

Lire aussi

Les bonnes pratiques de l’information

Mais la vérification ne s’arrête pas là ! Sur la vidéo, on entend du vent. Or, Curiosity n’a pas de micro. Ça devient technique. Les vérificateurs professionnels nous apprennent que c’est l’enregistrement d’une petite secousse sur Mars qui a permis à une équipe de scientifique de créer un son qui pourrait ressembler à l’ambiance de la planète rouge.

"La vérification peut prendre 10 minutes… comme plusieurs mois", précise Antoine Krempf, en réponse à la question de spectateurs. Sans aller jusqu’à un tel niveau de recherche, les journalistes espèrent que leur émission permettra aux élèves de développer leur esprit critique. "L’éducation aux médias concerne tout le monde, explique le journaliste. Ce que j’aime chez les jeunes, c’est qu’ils se posent des questions car ils ne veulent pas se faire avoir."

Ses conseils pourront être précieux aux élèves du lycée Georges Gusdorf, à Paris (75). "Ils étaient au taquet, se réjouit Charlie Shar, leur professeur. Le moment d’interactivité était très agréable à suivre, ils ont fait beaucoup de recherches sur leurs téléphones." Cet exercice rentrait dans le cadre d’un module de radio lycéenne. "Ils auraient bien aimé avoir un deuxième exemple, pour mettre en application ce qu’ils venaient d’apprendre", poursuit le prof de maths et animateur du module de radio. Ils auront l’occasion d’approfondir cela dans le cadre de leur prochaine émission de quinze minutes.

La fin de cet atelier de 45 minutes approche vite, et les journalistes de France Info insistent sur les bons réflexes à avoir quand on s’informe :

  • Identifier qui partage une info
  • Réfléchir avant de repartager une info
  • Ne pas partager en cas de doute
  • Ne pas lire que le titre
  • Multiplier les moyens de s’informer

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road