1. Karine Tuil remporte le Goncourt des lycéens 2019
En bref

Karine Tuil remporte le Goncourt des lycéens 2019

Envoyer cet article à un ami
Karine Tuil remporte le Goncourt des lycéens pour son roman, "Les choses humaines". // © Stephane AUDRAS/REA
Karine Tuil remporte le Goncourt des lycéens pour son roman, "Les choses humaines". // © Stephane AUDRAS/REA

Le 32e prix Goncourt des lycéens a été attribué à Karine Tuil ce jeudi 14 novembre, pour son roman "Les choses humaines" (Gallimard). C’est déjà le 2e prix raflé par le nouvel ouvrage de la romancière diplômée en droit.

Les 2.000 élèves membres du jury du prix Goncourt des lycéens ont choisi leur lauréate. C’est Karine Tuil, romancière de 47 ans, qui remporte le prix pour son roman, Les choses humaines (Gallimard). Mercredi, ce même roman avait déjà été récompensé du prix Interallié.

Accusation de viol et monde contemporain

Les choses humaines raconte l’histoire d’un couple de pouvoir ébranlé par une accusation de viol. Le roman parle de sexe, de tentation et de domination. "Karine Tuil interroge le monde contemporain, démonte la mécanique impitoyable de la machine judiciaire et nous confronte à nos propres peurs", décrivent les organisateurs du Goncourt des lycéens.

Les douze lycéens délégués lui ont décerné le prix dès le premier tour, par 7 voix contre 5, devant Mur Méditerranée, de Louis-Philippe Dalembert. L’un des représentants du jury a expliqué à France Info que le roman de Karine Tuil s’est démarqué par "la force et la finesse de l’écriture, le thème d’actualité, une réflexion profonde sur nos agissements".

Chaque année, le Goncourt des lycéens est très attendu, car c'est le deuxième prix littéraire le plus vendeur en France (337.000 exemplaires vendus en moyenne depuis 2013). En octobre dernier, l’Etudiant était allé à la rencontre de membres du jury. Lecteurs ou non, ils avaient tous apprécié de pouvoir échanger avec les auteurs des romans sélectionnés. Vous pouvez relire ici notre reportage.

Lire aussi : Goncourt des lycéens : nous avons rencontré le jury