1. La rentrée 2019 placée sous le signe du développement durable
En bref

La rentrée 2019 placée sous le signe du développement durable

Envoyer cet article à un ami
Jean-Michel Blanquer veut intégrer la biodiversité dans l'espace scolaire. // © Thibaut Cojean
Jean-Michel Blanquer veut intégrer la biodiversité dans l'espace scolaire. // © Thibaut Cojean

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a identifié le développement durable comme l’un des trois grands défis de la prochaine année scolaire. Cela passera principalement par l’élection d’éco-délégués et la mise en place de projets écologiques dans les lycées et collèges.

Après la confiance, la réussite. Voilà le nouveau mot-clé choisi par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale, pour lancer la rentrée 2019. "Le verbe ‘réussir’ dit mieux qu’aucun autre la finalité profonde de l’École : la réussite de tous les élèves", écrit-il dans son édito de rentrée.

Pour favoriser la réussite des 13 millions d’élèves de primaire, collège et lycée, le ministre s’est donné trois grands défis pour l’année scolaire à venir : "L’égalité des chances, le bien-être au travail des personnels et le grand défi de l’avenir, la question environnementale."

Lire aussi : Tout savoir sur la réforme du bac

Un éco-délégué dans chaque classe de collège et de lycée

Pour ce dernier point, une feuille de route "élaborée par les lycéens" a été décidée par le ministère. Au programme : différentes mesures destinées à "l’éducation au développement durable". La plus forte d’entre elles sera l’élection, dans chaque classe de collège et de lycée, d’un ou une éco-délégué(e). Sa mission principale sera de "sensibiliser ses camarades aux gestes quotidiens qui permettent de lutter contre le réchauffement climatique".

Dans l’idée d’impliquer les élèves dans ce combat, la biodiversité devrait trouver sa place dans l’espace scolaire à travers des projets pérennes : potagers, nichoirs, plantation d’arbres, etc. Des prix récompenseront les meilleurs projets dès cette année scolaire.

Lire aussi : "Faites quelque chose !" : l'appel de Greta Thunberg et de la jeunesse engagée aux députés français

Les enjeux climatiques dans les programmes du lycée

Au-delà de ces actions quotidiennes, les enjeux climatiques et environnementaux seront également intégrés aux programmes de certaines matières, sans toutefois faire l’objet d’un enseignement à part entière (la spécialité biologie-écologie n’est proposée que dans les lycées agricoles).

En seconde, ces notions seront approchées en SVT et en histoire-géographie. L’enseignement scientifique du tronc commun aborde également ces questions en première et leur est totalement dédié en terminale. La responsabilité de l’homme est abordée en première, en classe d’enseignement moral et civique, et l’environnement est l’un des thèmes du programme de terminale de la spécialité histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques.