1. Lycée : les réflexes méthodo à adopter dès le début de l'année
Boîte à outils

Lycée : les réflexes méthodo à adopter dès le début de l'année

Envoyer cet article à un ami
En classe, dès le début de l'année, ne soyez pas timide : osez lever le doigt ! // © plainpicture/Caiaimages/Chris Ryan
En classe, dès le début de l'année, ne soyez pas timide : osez lever le doigt ! // © plainpicture/Caiaimages/Chris Ryan

Planning des tâches, travail en groupe, attention soutenue en classe… En ce début d'année, l'Etudiant vous donne des conseils pour vous mettre dans de bonnes dispositions et bien travailler.

Maintenant que la rentrée est passée, il s'agit de vous mettre véritablement au travail. Or, les réflexes scolaires sont parfois difficiles à (re)trouver, que ce soit en classe ou en dehors.

En cours, il n'y a pas vraiment de secret : "Le plus important est de garder une attention soutenue. Tout part de là. Il y a beaucoup de travail dans toutes les matières au lycée. Or, plus vous êtes attentif en cours, moins vous aurez de travail chez vous, assure Christine Neymon, professeure de maths à l'Institution Sainte-Geneviève d'Asnières-sur-Seine (92). Vous ne devez pas hésiter à poser des questions au prof et à écouter celles des autres", ajoute l'enseignante.

Le téléphone ? "L'ennemi numéro un !"

Mais le plus difficile à assurer est bien le travail en dehors des cours, en études ou chez soi. Pour être efficace, Aude Paul, professeure de français au lycée Louise-Michel à Bobigny (93), conseille d'abord "d'analyser votre emploi du temps et de regarder où vous avez des moments disponibles pour réviser. Avec les transports, les cours, les loisirs qu'il vous faut tout de même préserver, il ne vous reste pas beaucoup de temps." Il est ainsi recommandé de "bloquer" des créneaux de travail.

Lire aussi : Rentrée 2018 : 10 outils numériques pour mieux s’organiser

Et de vrais créneaux : "Quand on travaille, on travaille !, sourit Aude Paul. On coupe Snapchat, Facebook, et on s'y met vraiment. Cela permet de rentabiliser les heures d'études et, donc, finalement, d'en faire moins."

Le téléphone est même, pour Christine Neymon, "l'ennemi numéro un". "Quand on est chez soi, il faut le mettre dans une autre pièce. Je conseille aussi dès que l'on rentre à la maison, de ne pas se mettre sur l'ordi ou de faire autre chose. Sinon, il est trop difficile de s'y remettre."

Google, aussi, est à utiliser avec précaution : "Pour chercher une information, servez-vous d'abord de vos manuels plus que de Google, où vous perdrez du temps devant la masse d'informations. Vous pouvez néanmoins vous aider d'un ou deux sites bien ciblés, tels que Les Bons profs, mais il ne faut pas vous éparpiller", explique Aude Paul.

Prenez de l'avance !

En revanche, vous pouvez vous servir de certains réseaux sociaux dans un objectif scolaire. "Créez des groupes de discussions pour échanger des infos, pour vous entraider", conseille Aude Paul. Plus largement, "n'hésitez pas à travailler en groupe. Vous pouvez partager des fiches de révisions, échanger des notes de cours, etc. Et c'est bon pour tout le monde : celui qui explique reformule le cours à sa manière, ce qui améliore sa compréhension et celle des autres", explique Christine Neymon.

Lire aussi : Bac : 6 conseils pour rédiger des fiches de révisions béton

Autre point important : ne vous y prenez pas à la dernière minute, dans l'urgence. Avancez-vous dès que vous le pouvez dans la remise des devoirs à la maison ou les révisions des contrôles. "Cela permet de ne pas être débordé quand il y a des périodes plus intenses", souligne Aude Paul. "Une leçon ne s'apprend pas au dernier moment, car le cerveau n'a pas le temps de mûrir les apprentissages. Cela génère du stress et un manque de recul", renchérit Christine Neymon. Un stress qui, si vous suivez tous ces conseils, devrait diminuer.