Bac pro cultures marines

Par Service documentation de l'Etudiant, mis à jour le 15 Janvier 2021
3 min

Pour le bac pro cultures marines, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2019. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention : NC (non communiqué).

Ce bac pro est accessible en alternance.

Où se former au bac pro cultures marines ?

Ce bac pro est dispensé en trois ans après la classe de troisième. Il peut aussi se préparer après un CAP ou une seconde générale et technologique. Il est dispensé en lycée professionnel.

Quels chiffres clés retenir à propos du bac pro cultures marines ?

Nombre d'établissements : 10

  • Taux de réussite : NC

Lire aussi

Quel est le programme du bac pro cultures marines ?

Enseignement professionnel

Biologie-écologie-production ; moyens de production ; gestion économique et financière ; sécurité STCW ; environnement professionnels ; développement durable ; économie et commercialisation ; PSE (prévention-santé-environnement) ; enseignements généraux liés à la spécialité.

Enseignement général

Français ; histoire-géographie ; éducation civique et morale ; mathématiques ; sciences physiques et chimiques ; EPS ; Prévention Santé Environnement (PSE) ; économie-gestion ; langue vivante ; cultures artistiques.

Volume horaire sur les trois ans : 2.892 h

  • Stage en entreprise : 20 semaines sur les trois années.

Consulter le programme détaillé : le programme pédagogique national du bac pro cultures marines

Lire aussi

Quels sont les débouchés du bac pro cultures marines ?

Le titulaire du baccalauréat professionnel spécialité cultures marines gère des entreprises ou des unités de production d’espèces vivant en eau de mer et met en marché des produits des cultures marines. Il exerce principalement dans des établissements conchylicoles, ou des entreprises d’expédition et de purification, mais aussi des écloseries, des nurseries, des fermes aquacoles, des organisations professionnelles, des établissements de commercialisation et de valorisation de produits marins. Les entreprises concernées peuvent assurer la production, la valorisation, l'achat, la vente en gros, le stockage, la purification, l'expédition.

Exemples de métiers : technicien(ne) en aquaculture
Poursuite d’études : BTS agricole aquaculture

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une lycée pro

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !