1. Comment changer de bac pro
Boîte à outils

Comment changer de bac pro

Envoyer cet article à un ami

Vous préparez un bac professionnel et vous pensez avoir fait le mauvais choix de spécialité ou de filière ? Vous souhaitez donc vous réorienter à la fin de l’année. Si les réorientations sont rares, elles restent envisageables si vous avez un bon niveau. Voici, en questions/réponses, la marche à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté.

Quand doit-on commencer sa démarche ?
Tout d’abord, commencez par en parler à vos professeurs ou aux conseillers d’éducation et d’orientation. Mais n’attendez pas le dernier trimestre. “N’hésitez pas à aller voir votre professeur principal au moins avant les vacances de Pâques”, conseille Élisabeth Poinat, conseillère orientation psychologue au CIO MEDIACOM à Paris.


Peut-on passer d’une seconde professionnelle à une première pro d’une autre spécialité ?

Peut-on passer d’une seconde professionnelle à une première pro d’une autre spécialité ?
Si vous voulez passer en première professionnelle, mais d’une autre spécialité, vous devrez suivre la procédure “Affelnet première” au troisième trimestre, comme tous les élèves de seconde. Lors de la saisie de vos vœux, vous indiquerez que vous souhaitez vous réorienter en précisant la spécialité visée. “Attention, il faut quand même que les deux spécialités soient relativement proches”, avertit Élisabeth Poinat. Par exemple, vous ne pourrez pas passer d’une seconde pro commerce à une première pro électrotechnique. Mais passer dans une première pro vente sera plus envisageable. Si vous envisagez une spécialité vraiment différente, vous devrez refaire votre seconde.


Comment s’y prendre pour refaire sa seconde professionnelle dans une autre spécialité ?

“Si vous voulez redoubler dans une seconde pro d’une autre spécialité, vous devez demander à votre professeur principal une fiche de vœux ‘Affelnet troisième et la remplir”, explique Henri Castellet, chef du service académique d’information et d’orientation du rectorat de Paris. Sachez cependant que les élèves de troisième sont prioritaires.

Sur les places restantes, les élèves de seconde qui ont un bon niveau scolaire sont privilégiés. Le changement d’orientation dépendra de votre dossier scolaire, mais aussi de la spécialité voulue. “Il est plus compliqué d’entrer dans les séries les plus demandées, comme le graphisme, la photographie, ou encore le commerce”, précise Élisabeth Poinat. Si vous voulez vous réorienter dans la filière technologique, les conditions sont les mêmes.


Est-il possible de changer de spécialité de la première à la terminale professionnelle ?

Contrairement au changement d’orientation en fin de seconde, le changement en fin de première est quasiment impossible. “Le bac professionnel est validé par des stages en entreprise, et un changement en fin de première viendrait perturber votre cursus d’études”, explique Martine Vanhamme-Vinck, directrice du CIO MEDIACOM à Paris.

Contactez malgré tout votre conseiller d’orientation qui tentera d’identifier votre problème. “En discutant avec un élève souhaitant se réorienter, je me suis rendu compte qu’il avait juste des problèmes relationnels et qu’il lui suffisait de changer d’établissement”, rassure Martine Vanhamme-Vinck.

Si vous souhaitez effectuer votre terminale en alternance, le changement est envisageable dans certains CFA. Dans ce cas, renseignez-vous auprès des établissements concernés.


Comment les demandes de réorientation sont-elles traitées ?

Votre demande de réorientation est évaluée informatiquement, sur la base de vos résultats scolaires. Mais les appréciations de vos professeurs comptent également. “Il fallait avoir au moins 15/20 de moyenne générale pour passer en STG. Je n’avais que 12/20, mais j’ai quand même été admise car j’avais de bonnes appréciations et une bonne attitude”, raconte Farah, 16 ans, passée d’une seconde pro métiers, relation aux clients usagers à une première STG au protectorat Saint-Joseph, à Aulnay-sous-Bois (93).

En effet, la motivation de l’élève est parfois évaluée. “Un bonus de 500 points ou une note de motivation sont parfois accordés dans certaines académies ou spécialités”, précise Henri Castellet. Pour être sûr de pouvoir en bénéficier, renseignez-vous auprès de votre professeur principal ou du conseiller d’orientation.


Comment mettre toutes les chances de son côté ?

 

Dans les spécialités très sélectives, n’attendez pas la fin de l’année pour montrer votre motivation. “N’hésitez pas à vous rendre aux journées portes ouvertes des lycées qui proposent le bac pro qui vous intéresse”, conseille Élisabeth Poinat.

Si vous avez la possibilité de faire des mini-stages autour de cette spécialité, saisissez cette opportunité ! Toutes ces initiatives montreront que vous avez mûrement réfléchi à votre changement d’orientation. D’ailleurs, souvent l’établissement attend que vous fassiez vous-mêmes les formalités : “J’ai pris rendez-vous avec ma directrice, puis avec mon professeur principal. Administrativement, je me suis occupée de tout”, se souvient Farah.


Quels documents doit-on fournir ?

Attention, si vous souhaitez rester dans votre filière, mais suivre une spécialité différente, vous devrez fournir vos bulletins scolaires, ainsi qu’une lettre de motivation. “Cela concerne les élèves qui veulent aller d’une seconde professionnelle vers une première professionnelle assez proche, comme les spécialités commerce et vente”, précise Élisabeth Poinat. Vous êtes aussi concerné, si vous voulez rester dans la même spécialité, mais changer d’option, comme passer d’une seconde ouvrage du bâtiment, option métallurgie, à une première ouvrage du bâtiment, option aluminium, verre et matériaux de synthèse.


Y a-t-il un entretien à passer ?

Pour certaines séries de seconde professionnelle, un entretien est prévu. C’est le cas dans les spécialités très recherchées, comme l’hôtellerie, l’art, ou la photographie. “Les élèves doivent rencontrer les équipes des établissements. On leur demande une lettre de motivation et on leur fait passer un entretien”, confirme Henri Castellet. Dans les filières d’art, on vous demande également de présenter certaines de vos productions pour appuyer votre dossier.


Et si je suis en alternance ?
Si vous êtes en alternance, que votre seconde professionnelle s’est bien déroulée et que vous souhaitez changer d’orientation, la procédure est la même que si vous souhaitiez retourner en formation initiale. 
En revanche, si vous voulez vous réorienter en alternance, par exemple, passer d’une seconde pro alternance vers une autre seconde pro alternance, c’est un peu différent : “Il faut que l’élève ait d’abord rompu son contrat avec son employeur et qu’il ait trouvé un nouveau contrat dans la spécialité qu’il désire”, précise Henri Castellet.