mis à jour le 09 Février 2021
3 min

Pour le CAP agricole agriculture des régions chaudes, retrouvez en un clic le programme, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent, l’origine des admis et le taux de réussite. Source : Direction Générale de l'Enseignement et de la Recherche (DGER) du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, session 2020. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention NC (non communiqué).

Où se former au CAP agricole agriculture des régions chaudes ?

Le CAPa se prépare en deux ans après la classe de troisième, dans un lycée professionnel agricole, une MFR (maison familiale et rurale) ou un CFA (centre de formation d’apprentis). Il est dispensé à temps plein ou en apprentissage.

Quels chiffres clés retenir à propos du CAP agricole agriculture des régions chaudes ?

  • Nombre d'établissements : environ 25
  • Origine des admis (rentrée 2019) : 44% 3e générale, 19% 3e de l’enseignement agricole, 3% de SEGPA, 19% redoublements et réorientations, 14% autres
  • Taux de réussite (juin 2020) : 95,4%

Lire aussi

Quel est le programme du CAP agricole agriculture des régions chaudes ?

1re année :
– Volume horaire hebdomadaire : lettres modernes (1,75 h) ; langue vivante (1 h) ; histoire et géographie (1 h) ; éducation socioculturelle (0,5 h) ; éducation physique et sportive (2 h) ; mathématiques (1,75 h) ; TIM (technologies de l’information et du multimédia, 1 h) ; biologie-écologie (0,5 h) ; physique-chimie (0,5 h) sciences économiques, sociales et de gestion/gestion d’entreprise (1,5 h) ; sciences et techniques des équipements (2,5 h) ; sciences et techniques professionnelles (9 h) ; non affecté (2 h) ; activités pluridisciplinaires (3 h)
– Volume horaire annuel : 862 h

2e année :
– Volume horaire hebdomadaire : lettres modernes (1,75 h) ; langue vivante (1 h) ; histoire et géographie (1 h) ; éducation socioculturelle (0,5 h) ; éducation physique et sportive (2 h) ; mathématiques (1,75 h) ; TIM (technologies de l’information et du multimédia, 1 h) ; biologie-écologie (0,5 h) ; physique-chimie (0,5 h) sciences économiques, sociales et de gestion/gestion d’entreprise (1,5 h) ; sciences et techniques des équipements (2,5 h) ; sciences et techniques professionnelles (9 h) ; non affecté (2 h) ; activités pluridisciplinaires (3 h)
– Volume horaire sur les deux ans : 862 h
– Stage en entreprise : 13 semaines sur les deux années

Consulter le programme détaillé : le programme pédagogique national du CAP agricole agriculture des régions chaudes

Lire aussi

Quels sont les débouchés du CAP agricole agriculture des régions chaudes ?

L'employé d'exploitation agricole de type céréalière ou fourragère procède à la préparation des sols, aux semis, à l'entretien des cultures, à la récolte. Dans une exploitation d'élevage, il assure l'alimentation animale, l'entretien des bâtiments, les vêlages et le suivi du troupeau.

Dans les exploitations agricoles orientées vers la valorisation des produits, il participe à la transformation, à la vente de produits de la ferme, etc. Il peut être amené à utiliser des machines agricoles de toutes natures, qu’il doit entretenir.

– Exemples de métiers : acquaculeur(trice) – horticulteur(trice) – ouvrier(ère) agricole
– Poursuite d'études : bac pro : conduite de productions horticoles (arbres, arbustes, fruits, fleurs, légumes).

Lire aussi