1. Lycéens pro et heureux de l'être : quand l'AFEV balaie les clichés
Reportage

Lycéens pro et heureux de l'être : quand l'AFEV balaie les clichés

Envoyer cet article à un ami

SIXIÈME JOURNÉE DU REFUS DE L'ÉCHEC SCOLAIRE – Les lycées professionnels sont à l'affiche de la Journée 2013 du refus de l’échec scolaire organisée par l’AFEV le mercredi 25 septembre. À cette occasion, une enquête exclusive menée auprès d'un millier d'élèves en lycée professionnel présente un panorama inédit sur leurs choix d'orientation et leur vécu scolaire. Loin des clichés.

Première surprise de cette étude menée dans le cadre de la sixième Journée du refus de l’échec scolaire organisée par l’AFEV : l'image du lycée professionnel forcément vécu par les élèves comme une voie de relégation est bien écornée.

Ainsi, près des deux tiers des jeunes interrogés ont le sentiment d’avoir choisi leur orientation après la classe de 3e. Et leur perception du lycée professionnel est plutôt très positive : plus de la moitié d’entre eux jugent que le lycée pro est “mieux que le lycée général”. Quant à comparer au collège, 83 % d’entre eux lui préfèrent le lycée professionnel.

LES LYCÉENS PRO PLUTÔT SATISFAITS DE LEUR ORIENTATION

null


Seuls 5 % estiment qu'ils n'y apprennent rien


Pour justifier cet enthousiasme, cette étude montre que le vécu des élève au lycée pro est bien différent de leur expérience passée en collège. Peu d’entre d’eux (5,5 %) ont ainsi le sentiment que ce qu’ils apprennent au lycée professionnel est inutile. À l’inverse, 71,5 % estiment qu’ils apprennent un métier.

Affichant une perception plutôt positive des enseignants, ils mettent en avant leur intérêt pour les matières technologiques et professionnelles et, plus généralement, pour l’apprentissage d’un métier. Ils trouvent aussi un intérêt aux stages tout en soulignant (pour 41 % d’entre eux) leurs difficultés à les décrocher.

Reste une nuance de taille : “Les jeunes qui n’ont pas le sentiment d’avoir choisi leur orientation, constate l’étude, aiment moins aller au lycée, ont un peu plus de regrets pour le collège et auraient davantage préféré aller en lycée général que les autres. Ils ont moins souvent le sentiment que les professeurs s’intéressent à eux.”


Près de 9 lycéens sur 10 pensent décrocher leur bac pro

 
Rassurés dans leurs cursus, les lycéens interrogés semblent aussi l’être sur leur avenir professionnel : 87 % d’entre eux pensent qu’ils auront le diplôme qu’ils préparent. Un diplôme qui, pour 82 % des lycéens interrogés, a de la valeur !

Par ailleurs, plus des trois quarts d’entre eux savent quel métier ils veulent faire plus tard et près des deux tiers envisagent une poursuite d’études au-delà du bac.

En conclusion, cette enquête identifie deux catégories de jeunes lycéens : les uns, “très majoritaires”, se saisissent du lycée professionnel comme “une nouvelle chance de faire ses preuves”, “d’apprendre un métier” et de “s’armer pour s’insérer”. Les autres, “très minoritaires”, c'est-à-dire entre 10 et 15 %, sont “dans une logique de rupture avec l’enseignement professionnel”. Ils sont là d’autant plus concernés qu’ils n’ont pas choisi leur filière en fin de collège.

Enquête réalisée par Trajectoire Groupe Reflex d'avril à juin 2013 auprès de 1.042 lycéens de l'enseignement professionnel accompagnés par l'AFEV.