1. La réforme concerne-t-elle aussi l’apprentissage ?
Décryptage

La réforme concerne-t-elle aussi l’apprentissage ?

Envoyer cet article à un ami

Un bac pro en trois ans, accessible après la troisième mais pas seulement, avec quelques 80 spécialités.... qu'est-ce qui change pour les lycéens ? Voici les réponses aux questions que vous vous posez sur ce diplôme phare de la filière professionnelle.

Le bac pro en trois ans se prépare en lycée professionnel comme en CFA (centre de formation d’apprentis). Souvent rattachés à des branches professionnelles (l’automobile, la boucherie, la métallurgie…), la plupart des CFA sont spécialisés dans un secteur d’activité, ce qui leur permet d’entretenir des liens étroits avec la profession. La scolarité est gratuite est les apprentis perçoivent une rémunération versée par leus employeurs.

Avantages et inconvients. Préparer son bac pro par la voie de l'apprentissage présente deux principaux avantages : les apprentis acquièrent une vraie expérience professionnelle et ils bénéficient d'une rémunération. Seulement, les horaires et le rythme d’apprentissage sont soutenus, avec peu de vacances (sous statut salarié), une discipline de l'entreprise à respecter et des risques de ruptures de contrats.

Pour aller plus loin : Réforme du bac pro restauration : zoom sur les nouvelles spécialités cuisine et commercialisation et services en restauration / Présidentielle 2012 : le bilan des réformes du quinquennat Sarkozy / Que devient la voie technologique dans le lycée réformé ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Quelles conséquences de cette évolution du bac professionnel ? Quand peut-on choisir son bac professionnel ? Faut-il enterrer le BEP ? Quels changements pour ceux qui sont en BEP ? Le CAP subit-il aussi des évolutions ? Quelles poursuites d’études vers le supérieur ? La réforme concerne-t-elle aussi l’apprentissage ?