1. Ma rentrée en lycée pro : le défi d'Alicia
Portrait

Ma rentrée en lycée pro : le défi d'Alicia

Envoyer cet article à un ami
Alicia rentre en 1re année de CAP au lycée Philadelphe-de-Gerde, à Pessac (33) // © Morgane Taquet
Alicia rentre en 1re année de CAP au lycée Philadelphe-de-Gerde, à Pessac (33) // © Morgane Taquet

Alicia a fait sa rentrée en première année de CAP au lycée professionnel Philadelphe-de-Gerde à Pessac (Gironde). Un défi pour la jeune femme malentendante, et résolument optimiste.

C'est le sourire qui la caractérise. En ce jour de rentrée des classes, Alicia, 15 ans, est heureuse de rejoindre son nouvel établissement : le lycée professionnel Philadelphe-de-Gerde, à Pessac (Gironde). Elle y entre en première année de CAP (certificat d'aptitudes professionnelles) ECMS (employé de commerce multi-spécialités). C'est qu'Alicia sera pour la première fois scolarisée dans une classe avec des élèves entendants. L'élève souffre de déficience auditive depuis sa naissance, mais elle se fait comprendre, et elle est plutôt bavarde ! Avant le lycée, elle a effectué une partie de sa scolarité au collège Alfred-Mauguin, à Gradignan, au sein d'une classe ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire) qui accueillait un groupe d'élèves présentant le même type de handicap qu'elle.

Un temps d'adaptation mutuelle

À Philadelphe-de-Gerde, ils sont 4 sourds et malentendants cette année. Mais ils ne suivent pas tous la même formation. Le jour de la rentrée, Alicia a assuré en partie l'interprétariat pour deux de ses camarades, en complément du travail d'une traductrice qui avait été dépêchée pour assurer cette première journée. Un temps d'adaptation sera nécessaire également pour les équipes pédagogiques. "C'est un peu compliqué de se faire comprendre. Du coup, nous essayons de rester groupés", raconte Alicia, sereine.

16 semaines de stages

Comme tous les autres élèves de sa classe, Alicia a découvert son emploi du temps en arrivant au lycée. Dans le cadre de sa formation sur deux ans, qui peut la conduire dans les commerces de détail ou les rayons spécialisés des grandes surfaces, la jeune femme devra effectuer 16 semaines de stages en entreprise. En 3e, Alicia a déjà effectué plusieurs stages dans la grande distribution. "Je me suis plue partout", se souvient-elle. Mais peu importe le secteur. Ce qu'aime Alicia par dessus tout, c'est le contact. "J'adore parler aux clients !" Tout en pointant son nouvel emploi du temps, elle déclare "aimer les langues, surtout l'espagnol. Le sport, les arts et la vente, cela me convient bien aussi ! En revanche, les sciences et les maths, ce n'est pas trop mon fort", dit-elle en faisant la grimace.

Alicia a tout de même un petit sujet d'inquiétude : le nombre d'heures et les changements de salle. "En 3e, on restait plus ou moins toujours dans la même salle. Ici, c'est à nous de bouger, mais je vais m'habituer", dit-elle, philosophe. Et puis, la jeune femme connaît un peu les lieux qu'elle a visités plusieurs fois au cours de sa 3e.

Objectif : apprendre un métier

Son avenir ? "Je ne fais pas de plans sur la comète. Je suis ici pour apprendre un métier." En revanche, Alicia sait déjà qu'elle ne souhaite pas poursuivre en bac pro. "Je veux travailler !", assure-t-elle. Très active, la jeune fille a déjà prévu d'entamer la conduite accompagnée pour obtenir son permis dès que possible. "Être dynamique, avoir le sens de l'organisation et le sens du contact" sont les qualités requises pour exercer le métier d'employé de commerce multi-spécialités, lit-on sur le site Web du lycée. Des aptitudes qu'Alicia possèdent, sans aucun doute.