1. Nouveau ! Une classe prépa pour les bacs pro
Boîte à outils

Nouveau ! Une classe prépa pour les bacs pro

Envoyer cet article à un ami

Vous êtes en bac professionnel dans une spécialité tertiaire et vous voulez poursuivre des études supérieures ? Après les BTS et la fac, une classe préparatoire aux grandes écoles de commerce met en place un parcours adapté sur trois ans.

Ça se passe où ? A Strasbourg en Alsace. A la fois au lycée René-Cassin, au lycée professionnel Charles-Frey et à l’Ecole de management de Strasbourg. Le recrutement étant national, des chambres sont réservées dans les structures du CROUS pour ceux qui viennent de loin.

Comment y accéder ? En s’inscrivant jusqu’au 20 mars 2009, comme tous les futurs étudiants, sur le site admission-post bac. Vous recevrez ensuite un dossier de candidature. Cette classe accueillera 26 étudiants dès la rentrée 2009.

Quel est le programme ? Cette formation en trois ans reprend le programme des classes prépa déjà existantes réservées aux bacs STG. Soit 25 heures de cours et huit heures de travaux dirigés par semaine, auquel s’ajoute un tutorat par des chefs d’entreprises. Au menu : mathématiques, culture générale, économie, droit, gestion et méthodologie. Et un encadrement assuré par des enseignants habitués à encadrer les bacs STG sur ce type de parcours.

Combien ça coûte ? La scolarité est gratuite et les candidats peuvent bénéficier des bourses de l’enseignement supérieur, en fonction du revenu de leurs parents.

Et après ? Au bout de trois ans, les préparationnaires se présentent au concours réservé aux bacs STG. Il comprend des épreuves spécifiques (70 % des épreuves) et deux épreuves, communes à tous les candidats, en culture générale et langues vivantes (30 % des épreuves). Au lycée Cassin, tous les préparationnaires issus de STG décrochent le gros lot. De quoi enchaîner sur trois nouvelles années d’études dans une école supérieure de commerce. Séduisant, à condition de trouver le moyen de financer des études, coûteuses cette fois (autour de 6 000 € l’année). Pour en savoir plus, retrouvez notre fiche de synthèse sur les écoles de commerce.

Et si ça ne marche pas ? Chaque année de classe prépa validée permet d’obtenir des crédits (ECTS) qui facilitent l’inscription à l’université dans des filières management et gestion.

Pourquoi s’y inscrire ? Ce parcours peut sembler long mais il est « sécurisé » et « ambitieux » défend Babak Mehmanpazir, directeur délégué au programme grande école de l’EM Strasbourg. De quoi redonner des lettres de noblesse à la filière pro ?

A retenir
En 2007, 20 % des bacs professionnels poursuivaient des études supérieures, 15 % en BTS, 5 % à l’université. Mais, faute d’encadrement spécifique, les réussites à l’examen ne sont pas forcément au rendez-vous.