Jeanne, en BTS communication après un bac pro : “J’ai travaillé la méthodologie”

Par Assia Hamdi, publié le 26 Mars 2013
4 min

Jeanne, 24 ans, vient de terminer ses études de communication. Après un CAP et un bac pro en communication graphique, elle a poursuivi ses études en BTS communication. Un BTS qui compte dans ses rangs moins de 4% de titulaires d’un bac pro. (1)

Ce qui l'a décidée à faire un BTS après un bac pro

 
"Mon bac pro m'avait formée au métier de graphiste et j'avais envie de compléter mes compétences. Faire un BTS (brevet de technicien supérieur) communicationme permettait en plus de découvrir la communication globale et de suivre le déroulement d'un projet de A à Z."


Comment elle a choisi son cursus

"Au départ, j'ai hésité à poursuivre mes études après le bac. Je pensais trouver un emploi facilement. Mais il y avait peu d'offres dans le graphisme et beaucoup de concurrence, d'autant plus que je n'avais fait que des stages. Après quelques mois de travail dans une banque, j'ai repris mes études. Au départ, j'ai hésité avec le BTS communication visuelle. Mais j'ai vite compris que mon bac pro m'avait déjà tout enseigné dans ce domaine et que ce BTS ne me servirait qu'à refaire ce que j'avais déjà appris."


Ce qui a changé d'être en BTS par rapport au bac pro

"Les professeurs étaient des intervenants, donc de vrais professionnels. Le niveau était exigeant et la charge de travail, élevée. On cumulait travaux professionnels, créations d'événements associatifs et prestations de communication pour les entreprises. Sans compter les cours et les stages. J'avais du mal dans les matières générales et les langues. Rédiger et structurer une copie est compliqué lorsqu'on a fait un bac professionnel. En anglais, je mettais également des heures à traduire un paragraphe contre quelques minutes pour mes camarades de séries générales et technologiques. J'ai travaillé la méthodologie et j'ai relu constamment mes cours. Surtout, on était bien encadré. On pouvait facilement parler à nos professeurs et à l'équipe pédagogique et on avait un tuteur tout au long de notre projet professionnel."


Ce que son parcours lui a apporté

"Au départ, durant certains cours, j'avais le sentiment de traîner mon bac comme un véritable boulet ! Mais lors des cours 'pratiques' et pour la recherche de stages, c'était un avantage par rapport aux autres élèves. Mon BTS m'a apporté de la culture, de la confiance en moi et de l'aisance orale afin d'être plus à l'aise devant des clients. J'ai pu poursuivre en licence professionnelle et je recherche désormais mon premier emploi dans la communication et le marketing."


Ses conseils pour les lycéens pros intéressés par un BTS

"Sur les 75 élèves de ma promo, quatre sortaient d'un bac pro mais on a tous eu le BTS. Il ne faut donc pas se dire que ce n'est pas pour nous. Les recruteurs aiment nos profils car passer de la filière professionnelle au supérieur démontre une détermination. De plus, un bachelier professionnel connaît déjà le milieu du travail et le métier qu'il vise.

Si vous avez du mal dans les matières générales, n'oubliez pas que les bacheliers généraux peuvent ressentir la même chose sur celles dites professionnelles. Relisez vos cours le soir, faites des fiches pour réviser les partiels et tout ira bien. Deux ans, cela passe très vite et si vous souhaitez être autonome financièrement, vous avez la possibilité d'avoir un revenu en passant par l'apprentissage. Surtout ne baissez jamais les bras et soyez fier de ce que vous êtes : de futurs professionnels !"

(1) 4 % de l'effectif du BTS communication était composé de bacheliers pro, toutes spécialités confondues, en 2011-2012 (Source DEPP – Direction de l'évaluation de la prospective et de la performance, service statistiques des ministères (EN et ESR).

Articles les plus lus

A la Une lycée pro

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !