1. S’inscrire en CFA
Boîte à outils

S’inscrire en CFA

Envoyer cet article à un ami

Et c’est au jeune de trouver l’employeur qui l’accueillera en tant qu’apprenti et qui lui versera un salaire durant toutes ses études. Il est donc fortement recommandé de s’inscrire en parallèle en lycée professionnel, en cas d’échec auprès des CFA. Certains établissements ont la double casquette : lycée pro + CFA. De quoi faciliter les transferts entre les différents dispositifs.

L’école. Il est d’abord conseillé de s’adresser au CFA. Les établissements sérieux disposent d’un réseau d’entreprises et aident les jeunes dans leurs démarches pour trouver un contrat d’apprentissage. C’est ce qui s’est passé pour Mathieu qui a été présenté à son employeur par son CFA, l’école Grégoire-Ferrandi de Paris. Originaire de Nîmes, il devait quitter sa région pour continuer sa formation de maroquinier après son BEP. Ne bénéficiant d’aucun contact professionnel à Paris, son CFA, qui avait repéré sa motivation, n’a pas hésité à le recommander prioritairement à un grand bagagiste de luxe.

L’employeur. Devenir apprenti, c’est donc se confronter à une double sélection : celle du CFA et celle de l’entreprise. Mais, plus que le dossier scolaire, c’est la motivation qui compte pour entrer en apprentissage. Xavier, pendant cinq ans au CFA de l’équipement électrique Delépine, à Paris, se souvient que la recherche de son premier employeur n’a pas été une partie de plaisir : "J’ai dû contacter une vingtaine d’entreprises et toutes recherchaient des jeunes très motivés. C’est ce qui m’a permis d’être choisi en dépit d’un dossier scolaire plutôt moyen. J’ai ensuite signé tous mes contrats d’apprentissage dans la même société."

Des contrats en alternance sur letudiant.fr
Cuisinier, fleuriste, opérateur de maintenance, électromécanicien… retrouvez des annonces de contrats en alternance  classées par domaines et régions. Des offres d’emplois vérifiées par les équipes de l’Etudiant. 
Sommaire du dossier
La sélection