Pourquoi écrit-on "dilemme" mais "indemne"?

Par Sandrine Campese du Projet Voltaire, publié le 13 Avril 2020
2 min

Ils n’ont pas grand-chose à voir et pourtant, la terminaison proche de ces deux mots, l’un nom, l’autre adjectif, est source de confusion. Par télescopage, on est parfois tenté d’écrire (et de dire !) "dilemne" ou "indemme" à la place de "dilemme" et "indemne", seules formes correctes. Pour bien mémoriser leur orthographe, rien de tel qu’un petit voyage dans le temps..

Dilemme, double proposition

L’orthographe du nom dilemme est très fidèle à son étymologie. Du grec dilêmma, en passant par le latin dilemma : les deux "m" ont toujours été là ! Et que signifie ce mot antique ? "Double lemme", autrement dit "double proposition". En effet, le dilemme est un choix difficile ou douloureux entre deux solutions aussi insatisfaisantes l’une que l’autre.

Astuce : on pense à l’un des plus célèbres dilemmes de notre quotidien : la destination de nos prochaines vacances. Mer ou Montagne : les voilà, nos deux « m » !

Lire aussi

Indemne, sans dommage

Indemne est formé sur le latin indemnis, où l’on reconnaît le préfixe privatif in- accolé au nom damnum, "dommage", qui a donné le verbe damner. Cette étymologie en tête, il est facile de deviner qu’est indemne "ce qui n’a pas subi de dommage". De plus, on comprend mieux d’où vient ce "n" qui, à tort, se transforme en "m". Être indemne, c’est être sain et sauf ou intact, pour un objet. Le terme s’emploie en droit à propos d’une personne qui n’a pas éprouvé de dommage physique ou qui n’a pas subi un préjudice moral.

Astuce : on pense aux dérivés "indemniser" et "indemnité". Un individu qui sort indemne d’un accident peut-il être indemnisé ?

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !