1. Pourquoi écrit-on "elles se sont appelées" et "elles se sont téléphoné" ?
Boîte à outils

Pourquoi écrit-on "elles se sont appelées" et "elles se sont téléphoné" ?

Envoyer cet article à un ami
Voici comment accorder les participe passé avec les verbes pronominaux. // © Adobe Stock/Pio3
Voici comment accorder les participe passé avec les verbes pronominaux. // © Adobe Stock/Pio3

Quand le participe passé est employé avec l’auxiliaire être, la plupart d’entre nous ont retenu qu’il fallait l’accorder. Ce serait si simple ! Mais certains verbes pronominaux font voler en éclat cette croyance bien ancrée. La preuve avec deux exemples très "parlants"...

Elles se sont appelées : "se" est COD donc on accorde

La règle : quand, dans un verbe pronominal, le pronom réfléchi (me, te, se, nous, vous, se) est complément d’objet direct (COD), le participe passé s’accorde avec lui.

La question : le COD répond à la question qui ? ou quoi ? après le verbe. Ici, "elles ont appelé qui ?", "se". Puisque la question est "qui ?", "se" est bien COD.

L’accord : le pronom réfléchi se étant ici féminin pluriel, on accorde le participe passé appelé au féminin pluriel, d’où "elles se sont appelées".

Lire aussi : Lire aussi : Testez votre orthographe avec le projet Voltaire

Elles se sont téléphoné : "se" est COI donc on n’accorde pas

La règle : quand, dans un verbe pronominal, le pronom réfléchi (me, te, se, nous, vous, se) est complément d’objet indirect (COI), le participe passé ne s’accorde pas avec lui.

La question : le COI répond à la question à qui ? ou à quoi ? après le verbe. Ici, "ils ont téléphoné à qui ?", "à se". Puisque la question est "à qui ?", "se" est bien COI.

L’accord : le pronom réfléchi se étant COI, on n’accorde pas le participe téléphoné, d’où "elles se sont téléphoné".

Autres exemples : Nous nous sommes parlé. Vous vous êtes plu. Elles se sont souri. Ils se sont succédé. Nous nous sommes lavé les dents. Elle sest coupé les cheveux. Elle sest permis dentrer…

Pour s’entraîner : https://www.projet-voltaire.fr/regles-orthographe/ils-se-sont-telephone-ils-se-sont-telephones/

Un billet de Sandrine Campese, auteure pour le blog du Projet Voltaire, et formatrice en orthographe. Pour ne plus faire de fautes, entraînez-vous avec le Projet Voltaire, n°1 de la formation en orthographe et en expression avec plus de 5 millions d’utilisateurs (écoles, entreprises, particuliers).