Pourquoi écrit-on "les musiciens que j’ai entendus jouer" mais "les morceaux que j’ai entendu jouer"?

Par de notre partenaire Projet Voltaire, publié le 16 Septembre 2020
2 min

Dans la famille des participes passés qu’on ne sait jamais comment accorder, je demande le participe passé suivi d’un infinitif ! Vous auriez tendance à le laisser invariable ? Hum, c’est un peu plus subtil que ça... mais pas forcément plus compliqué ! Comme souvent, on distingue deux cas.

Les musiciens que j’ai entendus jouer : on accorde le participe passé

On pose la question : "Qui fait l’action exprimée par le verbe à l’infinitif (c’est-à-dire jouer) ?" Réponse : les musiciens, bien sûr ! Ce sont bien eux qui jouent ! Dans ce cas, où le complément d’objet direct (COD) fait l’action exprimée par le verbe à l’infinitif, on accorde le participe passé, d’où "entendus".

Autre astuce : ajouter la tournure "en train de" au verbe à l’infinitif. Ici, les musiciens sont bien "en train de jouer", de faire l’action de jouer. Il y a donc accord (pas que musical) !

Lire aussi

Les morceaux que j’ai entendu jouer : on n’accorde pas le participe passé

On pose la question : "Qui fait l’action exprimée par le verbe à l’infinitif (c’est-à-dire jouer) ?" Les morceaux ? Non, bien sûr ! Les morceaux ne peuvent pas faire l’action de jouer. Ils ne peuvent faire aucune action, d’ailleurs, ce sont des inanimés. Dans ce cas, où le COD ne fait pas l’action exprimée par le verbe à l’infinitif, on n’accorde pas le participe passé, d’où "entendu".

Remarquons que l’astuce "en train de" ne fonctionne pas. Les morceaux ne sont pas « en train de jouer ». Ils ne peuvent qu’être joués, à la voix passive.

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !