Pourquoi écrit-on parmi, sans "s" et hormis, avec un "s" ?

Par de notre partenaire Projet Voltaire, publié le 23 Juillet 2020
2 min

Il y a toujours une raison d’hésiter sur l’orthographe d’un mot, voire de se tromper ! Bien souvent, on pense à un autre mot. Ainsi est-on tenté d’ajouter un "s" final à parmi pour imiter hormis. Que nenni ! Parmi ne prend pas de "s" ! Voici quelques explications pour distinguer enfin ces deux prépositions qui, décidément, ne finissent pas de la même façon.

Parmi : "mi", abréviation de "milieu"

Dans parmi, mi est l’abréviation de milieu. Il n’y a donc aucune raison d’ajouter un "s" ! Mot pour mot, parmi signifie "par le milieu", donc "au milieu".

Ce mi, avec cette idée de "milieu", de "moitié", se retrouve dans un certain nombre de mots de la langue française : mi-clos, mi-bas, midi, minuit, mimolette (fromage à pâte mi-molle !).

Lire aussi

Hormis : "mis", participe passé de "mettre"

Dans hormis, on reconnaît la préposition hors (à l’extérieur, en dehors de) et mis, participe passé du verbe mettre. D’ailleurs hormis s’est d’abord écrit "hors mis", sous-entendu "étant mis hors".

Jadis, pour dire hormis, on employait fors. "Tout est perdu, fors l’honneur", aurait écrit François Ier après la défaite de Pavie. Si la formule est passée à la postérité, le roi de France s’est en réalité exprimé en ces termes : "(…) de toute chose ne m’est demeuré que l’honneur et la vie qui m’est sauve."

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !