1. Conseil de la Vie Lycéenne : comment vos élus font bouger les choses dans votre lycée
Témoignage

Conseil de la Vie Lycéenne : comment vos élus font bouger les choses dans votre lycée

Envoyer cet article à un ami

Faire remonter les préoccupations des élèves, rénover un foyer, mettre en place une fête… tels sont quelques-uns des rôles remplis par le CVL (conseil de la vie lycéenne), présent dans chaque établissement. Témoignages d’élèves élus.

Yoko, 18 ans, vient d’entrer en première année de DUT (diplôme universitaire de technologie) information-communication à l’université Paris-Descartes. Il y a encore quelques mois, elle était élève au lycée Chevrollier à Angers (49). Pour elle, il n’était pas question de quitter l’établissement sans le traditionnel bal de fin d’année. Bien décidée à défendre son projet, elle s’est présentée aux élections du CLV (conseil de la vie lycéenne) de son établissement et a convaincu son frère, de deux ans son cadet, d’être son suppléant. Tous deux ont été élus par les autres lycéens au suffrage universel.


Le CVL, pour recueillir la parole des élèves


Depuis une dizaine d’années, le CVL est obligatoire dans les lycées, au même titre que le conseil d’administration ou le conseil pédagogique. Il est composé de 10 élèves et de 10 adultes. "À Chevrollier, il y a 5 enseignants ou CPE, 3 représentants du personnel, qu’ils soient infirmier, agent de service ou secrétaire, et 2 représentants de parents d’élèves", note Yoko.

Le CVL est présidé par le proviseur. La fonction de vice-président est assurée par un élève. Il a pour mission de faire remonter les informations débattues et décidées au CVL. "Ce dernier a été créé avant tout pour recueillir la parole des élèves", explique le délégué national à la vie lycéenne au sein du ministère de l’Éducation nationale. Les sujets abordés en réunion sont divers : accompagnement personnalisé, modification du règlement intérieur, orientation, activités sportives ou culturelles, amélioration des infrastructures… Tous les projets sont possibles et, pourtant, les élections ont du mal à vous mobiliser chaque année. Beaucoup d’entre vous ignorent ce qu’est le CVL. "Pendant l’année, nous avons installé des bancs et des pots de fleurs dans les allées qui mènent de l’atrium, où se passe l’élection, au self. Mais, encore aujourd’hui, personne ne sait d’où est partie l’idée !" témoigne Yoko.
À chaque réunion du CVL, programmée sur les temps de cours, le proviseur présente l’ordre du jour et chacun, s’il le souhaite, lors d’un tour de table, parle de ses projets.


Tous les projets sont envisageables


"Pour le bal, j’avais constitué un dossier abordant le budget, la sécurité…", détaille Yoko. Un travail qui a payé puisque la soirée a été mise en place. Avec déco, buffet, DJs ; mais pas d’alcool. C’était une des conditions posées par le proviseur, qui reste "le chef" du conseil. D’autres nouveautés ont vu le jour grâce au CVL : concours photos, mise en place d’ordinateurs supplémentaires, de tables de pique-nique… 


Comment se passent les élections ?
Les élections du CVL ont lieu la 7e semaine suivant la rentrée, une semaine après l’élection des délégués de classe.
Elles se passent comme une élection générale, avec un programme pour les candidats, un bulletin de vote et un isoloir. Les 10 représentants lycéens sont tous issus du suffrage universel pour un mandat de 2 ans et l’instance est renouvelée par moitié tous les ans.

Sommaire du dossier
Être élu dans son lycée : une bonne expérience pour s’affirmer Témoignage - Pierre "Nous avons installé une boîte à idées dans le lycée"