1. Lily, lycéenne et déléguée de classe : "j'apprécie mon rôle de porte-parole"
Portrait

Lily, lycéenne et déléguée de classe : "j'apprécie mon rôle de porte-parole"

Envoyer cet article à un ami
Lily est déléguée de classe depuis… la primaire. Elle aime avoir des responsabilités. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l'Etudiant
Lily est déléguée de classe depuis… la primaire. Elle aime avoir des responsabilités. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l'Etudiant

Lily, 17 ans, prend son rôle, au sein de sa classe de première S, très à cœur. Diplomatie, tact et goût du contact avec ses camarades et ses professeurs du lycée Hector-Berlioz à Vincennes (94) sont ses compétences. Sa mission : exprimer tout haut ce que ses camarades n’osent pas dire.

"J'ai une longue expérience comme déléguée de classe. J'ai commencé à l'école primaire, où il y avait des délégués. En arrivant au collège, c'est tout naturellement que je me suis présentée aux élections. Depuis, je n'ai jamais arrêté. J'aime cette mission. Elle est variée, apporte beaucoup de satisfactions et, surtout, elle est utile à tous. Un délégué représente les élèves de sa classe. Je préfère dire tout de suite que je ne parle jamais de "défense" des élèves. Pourquoi ? Parce que les jeunes ne sont pas attaqués ! Je pars du principe que nous vivons dans une communauté éducative bienveillante. Tout le monde fait de son mieux pour que la vie en collectivité soit la plus agréable et la plus propice possible aux apprentissages."

"La diplomatie est indispensable pour assurer cette mission"

"Ma principale mission consiste à représenter les élèves de ma classe. Lorsqu'ils ont besoin de communiquer avec un adulte du lycée, ça passe par nous, les délégués. Je ne suis pas seule : nous sommes deux titulaires et deux suppléants, au cas où l'un des titulaires serait malade ou indisponible. Pour assumer ce "travail", quelques compétences sont nécessaires. Il faut savoir écouter ses camarades de classe et transmettre leurs avis ou réclamations aux professeurs. Le tout avec tact et diplomatie !

Lycéenne - déléguée de classe

Avant de lancer une demande, on discute de la pertinence de notre intervention. Il est inutile de lancer des requêtes inappropriées, injustifiées ou qui concernent des problèmes trop personnels, entre un élève et un enseignant par exemple. J'use de diplomatie avec mes camarades aussi : ils doivent comprendre que certaines réclamations ne se justifient pas. On n'est pas tout-puissants non plus. Parfois, on n'est pas entendus. Arriver devant ses camarades et annoncer qu'on n'a pas réussi, c'est dur. Ils peuvent critiquer, dire qu'on aurait dû insister. Mais voilà, c'est ainsi. J'ai appris à accepter les échecs."

"Je traite des problèmes de la vie quotidienne"

"Chaque jour, j'ai des petites tâches à accomplir. Je distribue des papiers, je transmets aux élèves de ma classe des informations venant de la CPE [conseillère principale d'éducation] ou de la professeure principale. La semaine dernière, j'ai ramassé les réinscriptions pour la rentrée prochaine et j'ai distribué les convocations pour le bac blanc. Côté communication, le plus important concerne des problèmes de calendrier, de délais pour rendre des devoirs, de dates de contrôles. Récemment, j'ai demandé le report d'un contrôle d'histoire-géographie qui était programmé à un moment où nous avions énormément de travail. Je suis allée voir le professeur en exposant objectivement notre situation. Cela s'est résolu favorablement.

Le rôle d’un délégué (deux titulaires et deux suppléants) est de représenter ses camarades de classe et de s’exprimer en leur nom.

En général, on arrive à discuter avec les adultes. Il faut savoir présenter les choses. Enfin… c'est un peu plus compliqué que ça. L'essentiel est de ne pas avoir des réclamations farfelues. J'aimerais rassurer ceux qui voudraient devenir délégués : ça s'apprend. On n'improvise pas. On bénéficie de formations, au cours du premier trimestre. Tous les délégués du lycée se réunissent avec les CPE, et on nous explique notre rôle. On nous donne des astuces pour assurer."

"Je prépare les conseils de classe"

"La deuxième partie de ma mission est de préparer et d'assister aux conseils de classe ; il y en a 3 par an. Avec les autres délégués, nous organisons des petites réunions, pendant les heures de vie de classe. Chacun exprime ses doléances. Nous rencontrons aussi les élèves à leur demande pour évoquer un souci personnel, une situation familiale difficile. J'aime beaucoup aider les autres... Un jour, une fille était mal, elle avait perdu son frère. Elle avait passé une année très dure. À sa demande, je l'ai mentionné en conseil, mais sans donner de détails. J'ai juste dit qu'elle avait eu un gros problème familial. Je suis restée neutre. Les professeurs ont compris pourquoi ses résultats avaient chuté. Ils ont été indulgents. Ce jour-là, je me suis sentie utile. Cette camarade m'a fait confiance et j'ai répondu présent.

Pendant le conseil de classe, on prend note de ce que disent les professeurs et la proviseure sur chaque élève : la moyenne générale, les appréciations, les avis sur le travail fourni, l'attribution des tableaux d'honneur… Après le conseil, nos mobiles sonnent souvent ! Puis, devant la classe, le lendemain, nous rendons compte oralement de ce qui s'est dit, en faisant un résumé global. Nous ne donnons jamais d'informations précises à un élève devant les autres. Ce serait gênant !"

"Je ne parle pas en mon nom, mais au nom de la classe"

"J'adore être déléguée et je pense avoir une personnalité forte. Je ne suis pas du genre à me laisser impressionner. Mais si on n'est pas sûr de soi, ce n'est pas dramatique. Cela s'apprend. Tout le monde peut le faire. Je me permets quand même de donner un conseil à de futurs délégués : ne laissez pas les professeurs mélanger les genres. Mon truc à moi, c'est de dire que je ne parle pas en mon nom, mais au nom de tous. Pendant les conseils de classe, je procède de la même manière : je ne parle pas en mon nom. Quand les professeurs doivent parler de moi ? Eh bien, disons que je suis un peu gênée. Mais mon cas est assez vite réglé, je n'ai pas de grosses difficultés."

"J'aime avoir des responsabilités"

"J'apprécie mon rôle de porte-parole. J'aime dire tout haut ce que les autres n'osent pas exprimer. Échanger avec les adultes n'a jamais été compliqué. Je ne suis pas trop grande gueule, je peux même être réservée, mais j'arrive à prendre la parole facilement et j'ai confiance en moi. Ce qui me porte ? Mes convictions et ma mission ! Des gens ont voté pour moi, je ne dois pas les décevoir. En plus d'être déléguée de classe, je suis élue au CVL [conseil de la vie lycéenne]. C'est extra ! L'objectif est d'améliorer l'ambiance au lycée, pour que le travail soit plus agréable et que les lycéens aient des espaces d'expression !"

Délégué(e) de classe, mode d'emploi

– Au collège et au lycée, chaque classe a des délégués élèves : deux titulaires et deux suppléants. Ils sont les porte-parole des élèves auprès des enseignants et des autres adultes de l'établissement. À chaque fin de trimestre, ils participent au conseil de classe. Médiateurs, ils peuvent être amenés à assister aux conseils de médiation ou de discipline.
– Les délégués et leurs suppléants sont élus au scrutin uninominal à deux tours dans chaque classe, au plus tard avant la fin de la septième semaine de l'année scolaire. Si deux candidats obtiennent le même nombre de voix au second tour, le plus jeune candidat est déclaré élu. Dans les établissements comportant un internat, les internes élisent leurs propres représentants. Les délégués de classe élisent leurs représentants au conseil d'administration.