1. Les sections internationales: des lycéens très motivés
Décryptage

Les sections internationales: des lycéens très motivés

Envoyer cet article à un ami

Considérées comme des passeports pour étudier à l'étranger, les sections internationales se situent un cran au-dessus des sections européennes ou orientales. "Beaucoup d'élèves partent directement après le bac ou plus tard dans le cadre d'Erasmus", confirme Anne Potonnier, directrice des sections internationales au lycée de Sèvres (92).


De six à huit heures de cours en plus en section internationale

Ces sections sont cependant moins nombreuses que les SELO puisqu'elles ne représentent que 5 % des sections linguistiques dans le secondaire, et l'enseignement y est plus costaud. En 2de, les élèves suivent 4 heures de cours de littérature dans la langue et 2 à 4 heures d'histoire-géographie.

À noter que la section internationale allemande permet d'obtenir automatiquement l'Abitur (le bac allemand).


Être bilingue est un point fort

L'admission dans les sections internationales se fait sur tests (écrit et oral). Attention, mieux vaut être bilingue car la sélection est très forte. Au lycée de Sèvres, seuls 60 % des candidats sont admis. "Les classes sont surtout constituées d'élèves dont l'un des parents est d'origine étrangère ou qui ont vécu quelques années à l'étranger", détaille Anne Potonnier.
 

Des professeurs de langues expérimentés

Ces sections peuvent être payantes, même dans les établissements publics. Par exemple, au lycée de Sèvres, les classes internationales allemandes et anglophones coûtent 2.700 € par an. "Ce montant permet de couvrir le salaire des enseignants qui viennent de l'étranger", justifie Anne Potonnier.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Les sections internationales: des lycéens très motivés Les sections de langues rapportent des points au bac Autres bacs internationaux : décrochez deux bacs au lieu d’un seul Témoignage : Adèle, au lycée franco-allemand de Buc : « Je fais partie d’une vraie communauté »