1. Un bon lycée, c'est quoi ?
Enquête

Un bon lycée, c'est quoi ?

Envoyer cet article à un ami
Se sentir bien dans son lycée est déjà un excellent critère pour déterminer si votre lycée est un bon lycée. // © plainpicture/PhotoAlto/Eric Audras
Se sentir bien dans son lycée est déjà un excellent critère pour déterminer si votre lycée est un bon lycée. // © plainpicture/PhotoAlto/Eric Audras

L'Etudiant publie son palmarès 2019 des lycées généraux et technologiques, ce 20 mars. À côté des critères du classement, il existe d'autres facteurs qui peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer si oui ou non votre établissement est un bon lycée.

Milieu social des élèves, profession des parents, niveau scolaire à l'entrée en lycée… Ce sont les principaux critères pris en compte pour calculer les IVAL (indicateurs de valeur ajoutée), qui permettent de produire le palmarès des lycées de l'Etudiant, publié le 20 mars 2019. Les établissements au sommet du classement sont ceux qui parviennent à faire le mieux progresser et réussir leurs élèves par rapport à ces différents facteurs. Ils ne prennent donc pas seulement en compte le taux de réussite "brut" au baccalauréat, qui favorise les lycées "élitistes". Ceux-ci recrutant et gardant essentiellement les très bons élèves.

Lire aussi : Le classement 2019 des lycées

Un lycée qui correspond à votre parcours

Les lycées les plus prestigieux ne sont pas forcément l'idéal pour tous. "Un bon lycée est avant tout un établissement qui convient au jeune. On peut rencontrer de grandes difficultés dans un lycée très bon et observer de réussites spectaculaires dans ceux considérés comme moins performants", souligne Florence Delannoy, secrétaire générale adjointe du SNPDEN, le principal syndicat des chefs d’établissements.

Pour se faire une idée précise d'un "bon" lycée, il faut multiplier les indicateurs, ne pas s’attarder seulement sur ceux évaluant la performance, mais sur d’autres tout aussi pertinents.

Parmi eux, la question de votre orientation est primordiale. "Un bon établissement dispose d'une offre de formation suffisamment large pour permettre une poursuite d’études dans n’importe quel domaine ou établissement", assure Claire Guéville, en charge des lycées au SNES, le principal syndicat d'enseignants. "Il faut être attentif à la liste des langues proposées si l’élève veut continuer à suivre une langue assez 'rare' qu’il a commencé à apprendre au collège", ajoute Samuel Cywie, porte-parole de la PEEP (fédération des Parents d’élèves de l’enseignement public).

Former non seulement l'élève, mais aussi le citoyen

L'accompagnement des élèves, en général, est aussi un réel atout. "Pour moi, un bon lycée est un établissement dans lequel est mise en place une vraie pédagogie au service des élèves. Il faut en finir avec les cours magistraux, ce qui n’est aujourd’hui pas possible compte tenu des classes surchargées à 35 élèves", affirme Mathieu Devlaminck, vice-président de l’UNL (Union nationale des lycéens).

Lire aussi : Classement des lycées : pouvez-vous choisir votre établissement ?

La stabilité des équipes pédagogiques est une des conditions principales à ce climat de confiance, leur connaissance des familles et de l'établissement facilitant les relations. Finalement, pour Rodrigo Arenas, président de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves), "un bon lycée est un établissement où l’on est heureux, où l’élève peut s’épanouir dans un environnement bienveillant. Un endroit où les professeurs ne punissent pas l’élève en cas de mauvaise note, où il n’y a pas de harcèlement de la part des adultes ou des camarades de classe. Il faut que l’élève puisse y trouver une oreille attentive."

La vie en dehors des salles de cours est tout aussi essentielle : journal du lycée, débats, conseils lycéens… L’ensemble de ces activités permet à l’élève de se former en tant que citoyen. "Un grand nombre de clubs, d’associations, d’activités artistiques et ludiques, ainsi qu'une véritable vie démocratique à travers les conseils pour la vie lycéenne ou les syndicats lycéens sont des signes de qualité d’un établissement", poursuit Rodrigo Arenas.

Votre lycée est mal classé : faut-il en changer ?

Est-ce grave si votre lycée est mal classé ou s'il ne répond pas à tous ces critères ? Faut-il en changer ? Pas nécessairement. Si un élève est entouré de camarades de classe qu’il connaît bien, il serait peut-être contre-productif de l’extraire de son lycée pour le placer dans un établissement complètement nouveau.

Et puis, changer, peut-être, mais pour aller où ? "Si l’élève ne réagit pas bien à la pression, ce n’est pas la peine de le mettre dans un environnement concurrentiel", souligne Samuel Cywie de la PEEP.

Il s'agit aussi de ne pas trop s'éloigner de son domicile. "La proximité est très importante : dès que vous dépassez les trente minutes de transport, cela commence à être compliqué. Au moment de passer le baccalauréat, il vaut mieux se garder du temps pour les révisions et pour soi", conclu Samuel Cywie.