Reconfinement : un protocole sanitaire renforcé pour limiter les brassages entre élèves au collège et au lycée

Par Stéphanie Ouezman, publié le 29 Octobre 2020 - Mis à jour le 30 Octobre 2020
4 min

Les collèges et lycées restent ouverts pendant ce nouveau confinement, mais doivent appliquer un protocole sanitaire renforcé. Principal objectif : limiter au maximum le brassage entre élèves d'un même établissement.

Le retour dans les établissements du secondaire après les vacances de la Toussaint va s’effectuer avec la mise en œuvre d’un protocole sanitaire renforcé dans les collèges et les lycées. Il vise principalement à limiter le brassage entre les élèves d'un même établissement. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, en a présenté les principaux points durant la conférence de presse tenue par le gouvernement ce jeudi soir. Sa version détaillée est disponible sur le site du ministère.

Une salle par classe

Ainsi, les arrivées et sorties des établissements seront "étalées dans le temps", la circulation et les déplacements dans les bâtiments seront limités au maximum avec l’attribution d’une salle par classe "sauf pour les salles spécialisées et les ateliers".

En première et en terminale générales, le non-brassage paraît d'ores et déjà très difficile, voire impossible à mettre en place, puisque les élèves changent régulièrement de groupe classe pour suivre leurs spécialités. Il sera alors à privilégier en dehors des heures de cours.

Lire aussi

Récré et cantine : distance d'un mètre toujours imposée

Les récréations se dérouleront par groupes, "avec un respect maximum des gestes barrières". Si cela n'est pas possible, le choix de faire un temps de pause en classe pourra être retenu.

La restauration scolaire est maintenue elle aussi. Autant que possible, les élèves d’une même classe déjeunent ensemble et au même endroit de la cantine chaque jour, et veilleront à respecter un mètre de distance entre chaque groupe.

Pour le reste, les gestes barrières déjà connus seront renforcés : aération des salles, désinfection régulières des surfaces et poignées, port du masque, distanciation physique et lavage des mains réguliers pour les élèves et professeurs. Si les collèges ou lycées ne sont pas en mesure d'appliquer ces consignes, ou si la situation sanitaire locale se dégrade, le protocole indique en outre qu'"un enseignement à distance pourra être partiellement mis en œuvre".

Peu de contaminations constatées en milieu scolaire

Le protocole renforcé prévoit également un volet "dépistage" avec le déploiement d’une "politique volontariste de tests" à destination des professeurs notamment, qui pourront "être testés sur le lieu scolaire".

Avant les vacances de la Toussaint, 20.632 cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés pour les 1.200.000 membres du personnel éducatif. Et 8.224 cas sur les 12.400.000 élèves au total, primaire inclus.

Côté établissement, 27 structures scolaires sur les 61.500 du territoire ont été fermées et 293 classes, soit 0.06%, a indiqué Jean-Michel Blanquer en rappelant que les fermetures continueront d’être décidées chaque fois que nécessaire et suivies de "l’application du protocole de continuité pédagogique, avec enseignement à distance".

"Ce protocole durci, qui s’appuie sur les recommandations du Haut Conseil de la santé publique, a été transmis aujourd’hui aux responsables de l’éducation nationale locaux", indique le ministre, qui s’est entretenu en fin de journée avec les élus et organisations syndicales.

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !