1. Faire du théâtre en extrascolaire : pour être plus à l’aise à l’oral
Coaching

Faire du théâtre en extrascolaire : pour être plus à l’aise à l’oral

Envoyer cet article à un ami

Travail scolaire et loisirs ne sont pas antinomiques. Les activités extrascolaires développent des aptitudes utiles pour vos études, que vous soyez encore au collège, ou déjà au lycée.

Syméon, jeune bachelier, est formel. En plus de la boxe, sa participation au club théâtre du lycée l’a aidé.  “J’ai appris à poser ma voix, à canaliser mon énergie et à aimer la littérature. Je suis, maintenant, bien meilleur à l’oral”, conclut le jeune homme qui a intégré un IUT à la rentrée 2013. Le comédien Jamel Debbouze lui-même a découvert l’improvisation – et sa vocation – lors d’un atelier théâtre au collège Gustave-Courbet de Trappes (78) avec Papy, le créateur de Déclic Théâtre.

Beaucoup de lycées proposent une activité théâtrale.  Si ce n’est pas le cas dans votre établissement, vous pouvez contacter les écoles de théâtre professionnelles. Certaines organisent parfois, le mercredi et le week-end, des cours réservés aux adolescents.


Utile pour préparer le bac de français

À Paris, le célèbre cours Florent reçoit des jeunes à partir de la quatrième. Comptez 400 € par trimestre (+ 135 € par an d’inscription) pour 3 heures de cours par semaine le mercredi ou le samedi.  L’AICOM (Académie internationale de comédie musicale) [dont vous pouvez voir la vidéo d'une de leurs chorégraphies réalisée pour le Salon des formations artistiques l'Etudiant] assure des cours de comédie musicale les mercredis, samedis et dimanches, ainsi que le soir. Comptez 930 € par an, à raison de 3 heures par semaine.

“Prendre des cours de chant, de théâtre, de danse m’a beaucoup aidé pour le bac de français, nous a assuré Gwendal, élève de l'AICOM à Paris. J’ai amélioré ma diction et la maîtrise de mes mouvements.” (lire à ce propos notre article “Français et littérature au bac : 3 pistes à ne pas négliger dans vos révisions”). Tous les élèves ne deviennent pas professionnels, ce n'est pas le but, mais tous gagnent en aisance. Un sacré plus dans la poursuite de leurs études.



Sommaire du dossier
Retour au dossier Faire du théâtre en extrascolaire : pour être plus à l’aise à l’oral Faire de la musique en extrascolaire : pour doper son QI Faire du dessin en extrascolaire : pour développer sa concentration et son sens de l’observation Faire du sport en extrascolaire : pour acquérir l’esprit de compétition Faire de l’humanitaire en extrascolaire : pour être plus solidaire c