1. Lycée
  2. seconde
  3. Comment réussir à se faire des amis au lycée ?
  4. Se faire des amis : d’abord adopter le bon état d’esprit
Coaching

Se faire des amis : d’abord adopter le bon état d’esprit

Envoyer cet article à un ami

Vous les regardez du coin de l’œil ces bandes de copains, bras dessus, bras dessous. Vous admirez ces filles qui rient aux éclats. Vous jalousez ces groupes qui s’éloignent, après les cours, vers un café. Et s’il ne tenait qu’à vous d’être des leurs ? Nos conseils pour que vous ne puissiez plus dire que vous n’avez pas beaucoup d’amis.

Certains ne semblent avoir aucun problème pour agrandir leur cercle d’amis. Exemple : Pierre. Âgé aujourd’hui de 21 ans, il se souvient d’être beaucoup allé vers les autres au lycée, d’avoir été invité à toutes les fêtes et d’avoir créé un vaste réseau de copains. "Je voulais m’échapper de ma famille, très gentille, mais un peu étouffante. Sans me le formuler et donc sans calculer vraiment, je me suis installé dans une position d’ouverture, de fête, de bavardages". On disait : "Pierre est partant pour tout !"
  

Allez vers les autres

La stratégie de Pierre ? "Le matin, je m’arrangeais toujours pour être en avance. J’avais le temps, j’allais de groupe en groupe. Et à la cantine, je faisais un effort pour déjeuner, chaque jour, avec des gens différents."

Au-delà de cette course "aux voix", l’état d’esprit dans lequel se trouvait le jeune homme a été essentiel pour nouer des contacts. Il en avait sincèrement envie… et surtout, il était convaincu que les autres valent la peine qu’on s’intéresse à eux.

C’est le leimotiv de Marine, 15 ans, en seconde : “"Tous les jeunes ont un truc intéressant à raconter, à exprimer, il suffit d’ouvrir les yeux sur eux, de bien les voir et les entendre. C’est toujours positif."


Ayez confiance en vous

Un argument valable aussi pour vous-même. Oui, vous êtes formidable et intéressant, vous valez la peine d’être connu, apprécié, reconnu ! Charlotte, 18 ans, étudiante en L1 de psychologie, est formelle."Si on pense qu’on vaut quelque chose pour l’autre, qu’on n’a pas peur de l’image qu’on va donner, ça change tout de suite les relations, dit-elle. Quand on est à peu près à l’aise avec soi et qu’on s’estime assez, on est sûr d’apporter quelque chose aux amis ou futurs amis."

Lorine, 20 ans, renchérit : "Il ne s’agit pas de se croire au-dessus des gens, mais juste à la bonne place. Si on arrive à faire rire la famille, par exemple, et qu’on nous trouve sympa, il n’y a aucune raison pour que ce ne soit pas vrai avec les gens de notre âge."
  

Sortez des clichés

Pour Lorine, le plus important lorsqu’on souhaite élargir son cercle d’amis est de ne pas se laisser piéger par ses idées reçues, même si la personne qui nous regarde ne semble pas… à notre goût ! "Les êtres humains ont tous des carapaces, des déguisements, et il faut aller au-delà des apparences. Par exemple, lorsqu’on voit une fille super-propre sur elle, très bien habillée, même un peu minette, eh bien, elle ne sera pas forcément futile ou idiote. Un jeune très renfermé ne sera pas nécessairement stupide, il peut juste être timide !"

L’étudiante en cinéma n’a jamais connu de périodes de solitude. Elle suggère qu’aller vers les autres, ça s’apprend… à la condition de "sortir des clichés et de ne pas juger. Et puis, c’est toujours intéressant de se confronter à des personnes qui ne viennent pas de notre univers, nos critères sont extensibles. J’ai été souvent agréablement surprise", insiste-t-elle.

"Je ne faisais pas partie du groupe de filles dont tous les garçons parlaient entre eux, se souvient Tiphaine, 22 ans, à l’époque en stage dans une médiathèque. Au lieu de rester dans mon coin, je les ai attendues et je leur ai dit que j’avais envie de les connaître. On a bu un café, on a sympathisé. Maintenant, on se voit souvent. Elles auraient pu me jeter, mais j’ai pris le risque. Et ça valait le coup."

Pour aller plus loin : Facebook : être ou ne pas être ami avec ses profs ? / Un camarade du lycée sans papiers ? Comment vous pouvez l’aider / Ma vie de Lycéen : "Je suis la tête de Turc de ma classe"

Sommaire du dossier
Retour au dossier Se faire des amis : d’abord adopter le bon état d’esprit 5 conseils pratiques pour se faire des amis