1. Décrochage scolaire : l'association Transapi fait de la prévention !
Boîte à outils

Décrochage scolaire : l'association Transapi fait de la prévention !

Envoyer cet article à un ami

On vous raccroche avant que vous ne décrochiez ! Telle est la promesse adressée par l’association Transapi, à Paris, aux collégiens et lycéens qui font face à de lourdes difficultés scolaires. Ce projet d’éducation innovant développe d'autres manières d’apprendre qui donnent des premiers résultats encourageants. Explications.

"Un élève ne devient pas ‘décrocheur’ de jour au lendemain. C'est un processus lent, qui se déroule sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Alors plus tôt on intervient, mieux on peut lutter contre", explique Muriel Epstein, professeure de maths qui, avec quatre collègues enseignantes et universitaires, a créé l'association "Transapi".

"Un peu à la manière d'un traitement préventif contre un risque de cancer, notre projet consiste à s'occuper des élèves en difficultés sans attendre qu'ils soient totalement sortis du système scolaire", précise cette enseignante auteure d'une thèse sur les parcours scolaires des 16-25 ans. Le principe de "Transapi" (du latin "transmettre le savoir") ? Une pédagogie innovante qui s'adapte à chaque profil d'élève, en l'accompagnant notamment sur ses devoirs et en lui redonnant l'envie d'apprendre.

À la demande, selon les envies et les besoins

Concrètement, comment ça se passe ? Deux fois par semaine à Paris, tous les jeudis à la Maison des Métallos et tous les vendredis à la Gaité Lyrique de 15h à 18h, "Transapi" tient portes ouvertes pour recevoir gratuitement les élèves. Ils peuvent venir sans prévenir. Là, ils sont accueillis par une équipe d'enseignants pour discuter de leurs difficultés et se faire aider sur les devoirs. Selon les besoins et les envies des jeunes, "Transapi" organise des ateliers sur des thèmes en particulier : Botaniqu'Art, Atelier Orsay… ou des sortes de happenings. Pour exemple, en juin 2013, le "TransapiBac" a proposé aux élèves au rattrapage du bac de passer un oral de révisions devant un jury d'enseignants. Résultat : 100 % de réussite au bac.

Des cours par des jeunes pour des jeunes

Aussi, depuis la rentrée 2013, l'équipe de "Transapi" a mis au point un nouveau projet qui est soutenu par la fondation Orange : le "Transi Mooc". Il consiste à proposer à des élèves en difficultés d'apprentissage de construire eux-mêmes leurs cours en ligne sur le Web à la manière des fameux MOOC (Massive open Online Course).

Ainsi, ces élèves en passe de décrocher de l'école se retrouvent à rédiger des textes, dessiner, réaliser des vidéos, concevoir des quizz, monter des bandes son ou encore animer des réseaux sociaux… sur des sujets de cours pour lesquels ils étaient rétifs.

"L'idée et de responsabiliser les jeunes en leur donnant envie de s'impliquer sur ce qu'ils apprennent", explique l'enseignante. Prochaine étape pour "Transapi" : multiplier les moments et les espaces d'accueil pour ces élèves en besoin d'attention particulière, justement dénommés "Transizen".


Le concept "Transizen" expliqué en vidéo