1. Lycée
  2. seconde
  3. L'histoire vraie des jurés du prix Goncourt des lycéens 2015
Témoignage

L'histoire vraie des jurés du prix Goncourt des lycéens 2015

Envoyer cet article à un ami
Annonce du prix Goncourt des lycéens 2015, à Rennes, le 1er décembre 2015. // © Audrey Bouchard
Annonce du prix Goncourt des lycéens 2015, à Rennes, le 1er décembre 2015. // © Audrey Bouchard

Après des délibérations passionnées, mardi 1er décembre 2015, un jury composé de 13 jeunes a attribué le 28e prix Goncourt des lycéens à Delphine de Vigan pour son livre "D’après une histoire vraie". Baïane et Corto, deux jurés, racontent les coulisses de ce prestigieux prix littéraire.

"Les délibérations ont été très intéressantes !, s'enthousiasme Baïane, l'une des 13 membres du jury de l'édition 2015 du prix Goncourt des lycéens. Créé en 1988, ce prix littéraire est décerné par des lycéens à l'un des ouvrages sélectionnés par l'Académie Goncourt. Il est organisé conjointement par le ministère chargé de l'Éducation nationale et la Fnac, avec l'accord de l'Académie Goncourt.

Des délibérations amicales


En terminale L au lycée Condorcet, à Paris, Baïane, 17 ans, est ravie de son expérience. "Nos avis étaient assez différents au départ, donc il a fallu débattre et argumenter pour trancher." Le porte-parole des jurés, Corto, 17 ans, renchérit : "Les délibérations durent 3 heures. Cela peut paraître long, mais ce n'est pas assez finalement, car on a tous beaucoup de choses à dire sur chaque livre !" Cet élève de terminale L du lycée Bellevue au Mans (72) a beaucoup apprécié l'organisation du Prix. "Tous les jurés sont arrivés hier soir à Rennes. On a donc fait connaissance lors du dîner. Pendant les délibérations de ce matin, l'ambiance était amicale."

Des critères de sélection précis


Pour déterminer le lauréat, les jurés s'appuient sur plusieurs critères : la structure narrative, les qualités de l'écriture, la psychologie des personnages, les émotions ressenties et la difficulté de lecture. "Ce qui a fait pencher la balance du côté de Delphine de Vigan, c'est que son roman est très abordable et qu'il tient le lecteur en haleine", confie Baïane. "C'est un livre très intelligent, qui nous conduit à réfléchir sur le rapport entre réalité et fiction, analyse Corto. Il fait confiance au lecteur en lui disant : 'tu as ton rôle à jouer'. Et ça, c'est très agréable."

En effet, "D'après une histoire vraie" raconte une amitié fusionnelle et destructrice entre Delphine de Vigan et "L.", un personnage dont on ne sait pas très bien s'il est réel ou non. "Nous avons tous été touchés par cette histoire. Elle a quelque chose de transcendant et d'universel, confie le porte-parole du prix Goncourt des lycéens 2015. On s'est dit que si ce roman avait plu à tout le monde, c'est qu'il était forcément très bon !"

L'importance de chaque voix


À l’issue des délibérations régionales, le 12 novembre 2015, 7 des 14 romans sélectionnés par l’Académie Goncourt avaient été retenus : "Un amour impossible" de Christine Angot, "Soudain, seuls" d'Isabelle Autissier, "Discours d'un arbre sur la fragilité des hommes" d'Olivier Bleys, "Petit Piment" d'Alain Mabanckou, "Ce pays qui te ressemble" de Tobie Nathan, "Il était une ville" de Thomas B. Reverdy et "D'après une histoire vraie" de Delphine de Vigan. 

"On était assez tendus au moment de la révélation du lauréat", avoue Corto. Baïane justifie : "Il n'y a que 13 jurés pour représenter les régions, donc chaque voix compte. On se dit qu'on va influencer la carrière d'un auteur, ce n'est pas rien !" La lycéenne a trouvé l'expérience enrichissante : elle a apprécié la rencontre avec les autres délégués régionaux et les relations avec les médias. Même enthousiasme de son camarade : "Être juré du Goncourt des lycéens, c'est l'occasion de partager et de débattre dans un cadre culturel. C'est une expérience humaine impressionnante, que je souhaite à tout le monde de vivre !"

Direction Paris

Pas le temps pour Baïane et Corto de visiter Rennes. Après avoir "avalé un sandwich et répondu à plein de journalistes", ils sont attendus à 18 heures au ministère de l’Éducation nationale, à Paris, pour la remise du prix à Delphine de Vigan. Peut-être se pinceront-ils pour vérifier qu'ils ne rêvent pas !


Les derniers lauréats du prix Goncourt des lycéens
2014 : "Charlotte" de David Foenkinos (Gallimard).
2013 : "Le Quatrième mur" de Sorj Chalandon (éditions Grasset).
2012 : "La Vérité sur l'affaire Harry Quebert" de Joël Dicker (éditions de Fallois / L'Âge d'Homme).
2011 : "Du domaine des murmures" de Carole Martinez (éditions Gallimard).

Pour aller plus loin : Les 20 ans de Delphine de Vigan / Goncourt des Lycéens : des lauréats racontent