Le redoublement va-t-il être supprimé ?

Par Virginie Bertereau, publié le 30 Septembre 2008
2 min

Alerte rouge : avec plus de 38 % des jeunes de 15 ans ayant redoublé au moins un an dans leur scolarité, la France fait figure de cancre au sein de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique)*. Les autres pays affichent en effet une moyenne de 13 %. En 2006, 14,4 % des élèves de seconde ont redoublé (contre 8 % en moyenne européenne).
Jugé inefficace et coûteux à l’Etat (2,24 milliards d’euros par an), le redoublement va également faire partie de la réforme du lycée. Si sa suppression n’est pas au programme pour le moment, il est prévu de faire chuter son taux, en seconde, à 8 % en 2010. (lire aussi l'article : "Faut-il (encore) redoubler au lycée ?")

Comment faire baisser les redoublements et les abandons ?
 

Xavier Darcos parle de semestrialisation des cours, comme à la fac (lire aussi : "Quels changements pour la seconde ?"). Ce système permettrait de repasser des options en cas d’échec, sans avoir à repiquer une année.
Le ministre compte également mettre l’accent sur le soutien des élèves en difficultés, à tous les niveaux du lycée. En 2008, un dispositif de réussite scolaire a déjà été mis en place à titre expérimental dans 200 établissements d'enseignement général et technologique ou professionnel. En août, les élèves volontaires – des lycéens entrant en terminale et des jeunes bacheliers poursuivant des études supérieures – ont pu suivre des stages de deux semaines. Au programme : révisions, entraînement à la prise de parole, aide méthodologique, etc.

Pour aller plus loin,
Xavier Darcos mise sur un accompagnement individualisé des lycéens (volontaires) tout au long de l'année scolaire, en complément des enseignements. Des cours de soutien doivent être proposés à partir du 1er octobre 2008. Des stages d'une semaine durant les vacances de Toussaint, d'hiver et de printemps sont également prévus.

* Regards sur l’éducation 2006, OCDE.

Articles les plus lus

A la Une seconde

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !