1. Lycée
  2. seconde
  3. La réforme du lycée décryptée
  4. Réforme du lycée : les discussions reprennent, les manifs aussi
Décryptage

Réforme du lycée : les discussions reprennent, les manifs aussi

Envoyer cet article à un ami

Selon le ministère de l’Education nationale, Xavier Darcos, le ministre, vient d’entamer une série de rencontres informelles avec des "leaders syndicaux". Objectif : discuter de la réforme du lycée dont, le 15 décembre 2008, il a reporté la mise en place à 2010. Ces consultations devraient durer deux semaines et seront menées au niveau national et local (via les recteurs, les inspecteurs d’académie et les conseils de la vie lycéenne). Mardi 6 janvier 2009, Xavier Darcos a commencé par recevoir Jean-Paul de Gaudemar, le recteur d'Aix-Marseille chargé de piloter la réforme. Syndicats d’enseignants, organisations lycéennes, associations de parents d’élèves, Conseil national de la vie lycéenne (CNVL) et élus devraient également être reçus. Mais, pour le moment, le ministère se refuse à donner des noms et un planning. "Il s’agit d’engager une vraie concertation" et de "poser un constat indiscutable sur les améliorations qu'il est nécessaire d'apporter au lycée général et technologique", assure-t-on simplement rue de Grenelle.

Les lycéens restent mobilisés


Malgré cette remise à plat, les organisations lycéennes ont décidé de rester mobilisées. L’UNL (Union nationale lycéenne) et la Fidl (Fédération indépendante et démocratique lycéenne) ont ainsi appelé à manifester jeudi 8 janvier 2009. Des assemblées générales dans les lycées, des actions d'information et des rassemblements figurent également au programme de cette journée. Les lycéens veulent protester contre les 13.500 suppressions de postes dans l’éducation prévues à la rentrée. La Fidl a même annoncé dans un communiqué qu'elle faisait désormais du "retrait des suppressions de postes le préalable à l'ouverture de discussions" avec le ministère de l'Education. "Il ne peut y avoir de réforme au service de l'éducation dans un climat de coupes budgétaires permanentes. Les suppressions de postes et les atteintes répétées au service public d'éducation sont autant d'éléments qui ne permettent pas d'élaborer une réforme qui puisse pallier les failles du lycée d'aujourd'hui (orientation, échec scolaire, meilleur encadrement...)", a déclaré l’organisation.

"Les syndicats nous ont déçus"


En marge du mouvement orchestré par les syndicats, des lycéens "indépendants", issus d’une dizaine d’établissements de l’Est de Paris, ont bloqué leur lycées et manifesté à la Concorde (45 minutes... le temps d'être "raccompagnés" jusqu'au métro par les forces de l'ordre) mardi 6 janvier 2009. Ils entendaient ainsi protester contre "plusieurs des mesures gouvernementales dans l'éducation". "On veut montrer dès la rentrée qu’on est motivé", a expliqué un porte-parole de la coordination. "On souhaite quelque chose de totalement indépendant parce que les syndicats nous ont totalement déçus. Leur action n'a pas été suffisante l'an dernier, ils ont lâché (au printemps 2008) et le mouvement de cette année (en décembre) s'est fait sans eux", avoue un autre représentant. En décembre, cette indépendance et cette spontanéité ont joué dans le report de la réforme. "Il s’agit d’un mouvement non structuré, sans revendications. Dans ces conditions, il est difficile de discuter", avait alors expliqué le ministère.

Pour aller plus loin : Que devient la voie technologique dans le lycée réformé ? / Orientation en fin de troisième : la réforme du lycée facilite le rattrapage des erreurs / La réforme du lycée en 2012 / Rentrée 2010 : le lycée sous tensions / Luc Chatel : "Cela ne me choque pas qu’une famille sans problèmes financiers investisse dans des manuels pour ses enfants" / Réforme du lycée : si les élèves étaient ministre de l'Education nationale…

Sommaire du dossier
Retour au dossier La réforme du lycée au Journal officiel (mais que cela signifie-t-il ?) Réforme du lycée : Luc Chatel écrit aux parents d'élèves de troisième Réforme du lycée : un pas de plus de franchi Réforme du lycée : les matières gagnantes et les autres... Réforme du lycée : Luc Chatel dévoile votre futur emploi du temps La réforme du lycée se précise Luc Chatel : « Nous faisons cette réforme pour trouver une solution pour chaque élève sortant du secondaire » En tournée des lycées avec Luc Chatel Nicolas Sarkozy annonce la réforme du lycée Réforme du lycée : ce qui pourrait être proposé... Rentrée 2009 au lycée : rien de nouveau sous Luc Chatel Réforme du lycée : l’histoire secrète d’un raté Le ministre Xavier Darcos se met au Web 2.0 Orientation : Xavier Darcos passe à l'action Réforme du lycée : les conclusions de Richard Descoings Rapport Descoings sur le lycée : des réactions plutôt positives Le député Benoist Apparu présente sa réforme du lycée En tournée des lycées avec Richard Descoings Réforme du lycée : 123 établissements vont procéder à des expérimentations Nicolas Sarkozy veut rapprocher les lycées et les entreprises Réforme du lycée : Richard Descoings veut se pencher sur le bac STI Réforme du lycée : les lycéens de Saint-Lô déjeunent de nouveau à l’Elysée Lyceepourtous.fr, le site lancé par Richard Descoings, démarre gentiment Richard Descoings lance le blog lyceepourtous.fr Ce que vous réserve Xavier Darcos pour 2009 Réforme du lycée : et si les entreprises entraient dans les établissements ? Réforme du lycée : ce que Xavier Darcos attend de Richard Descoings Richard Descoings aux lycéens : "Vous ne me connaissez pas, mais jugez-moi sur mes résultats" Nicolas Sarkozy confie le lycée à Descoings et la jeunesse à Hirsch Réforme du lycée : une contre-manif virtuelle organisée sur Facebook Réforme du lycée : les discussions reprennent, les manifs aussi Xavier Darcos repart à zéro, les lycéens continuent Xavier Darcos repousse la réforme du lycée Journées d’actions multiformes contre les réformes de Darcos Jeudi 20 novembre 2008 : mobilisation réussie dans l’éducation Samedi 15 novembre : Xavier Darcos chahuté par des lycéens Pourquoi cette réforme du lycée ? Quel est le calendrier de la réforme du lycée et qui est concerné ? Quels changements pour la seconde ? Quels changements pour la première ? Quels changements pour la terminale et le bac ? Le redoublement va-t-il être supprimé ? Les lycéens seront-ils plus ou moins nombreux par classe ? La Finlande, un modèle à copier ?