Le redoublement est-il un droit pour tous ?

Par Magali Clausener, publié le 23 Janvier 2008
1 min

Loin du bonnet d'âne de l'enfance, repiquer son année dans l'enseignement supérieur est une "chance" inégalement accessible. Tour d'horizon des pratiques dans les principales filières.

Le Journal officiel l'a dit. Depuis 2007, les élèves des écoles paramédicales sont autorisés à redoubler une de leurs trois années d'études. "Une avancée importante" que les organisations étudiantes réclament de longue date. "Le redoublement était une chance accordée par la direction après plaidoyer de l'étudiant devant un conseil composé de dix-sept personnes", détaille la FNESI (Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers). Une pratique qui rendait possible "d'innombrables abus" puisqu'un étudiant pouvait être exclu de son école si une seule note était insuffisante pour pousser dans l'année supérieure.
Le nouvel arrêté a donc permis de réparer une "profonde injustice" et de réduire l'inégalité avec les filières universitaires.
Un droit qui reste pourtant appliqué de manière tout à fait inégale selon la filière (fac, STS, grande école...), le cursus, voire l'établissement fréquenté. Retour sur les pratiques. 

Articles les plus lus

A la Une seconde

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road