1. Lycée : quelles spécialités choisir pour entrer en licence de STAPS
Boîte à outils

Lycée : quelles spécialités choisir pour entrer en licence de STAPS

Envoyer cet article à un ami
Sciences humaines, sciences dures, compétences sportives et citoyennes : le cocktail idéal pour entrer en licence de STAPS. // © plainpicture/Hero Images
Sciences humaines, sciences dures, compétences sportives et citoyennes : le cocktail idéal pour entrer en licence de STAPS. // © plainpicture/Hero Images

Dès le deuxième trimestre, les élèves de seconde générale vont devoir choisir non pas une série (ES, L ou S) mais trois spécialités (puis deux en terminale) parmi les 12 proposées. Que faut-il prendre pour entrer en licence de STAPS ? La réponse des enseignants.

En septembre 2018, 17.100 bacheliers sont entrés en première année de licence de STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives). Chaque année, la filière – pour devenir professeur d’EPS, entraîneur sportif, animateur, manager ou même kinésithérapeute… – attire de plus en plus d’étudiants. Mais il ne suffit pas seulement d’aimer le sport pour y entrer.

En effet, les enseignants veulent des élèves polyvalents et aux profils variés. Des qualités qui pourront notamment être observées à travers le choix de vos spécialités.

Une matière scientifique, une matière littéraire

Maths, SVT, littérature, humanités… Pas facile de choisir ! Philippe Lopes, le directeur du département STAPS à l’université d’Évry-Val-d’Essonne, tient à rassurer les lycéens : il n’y a pas de parcours type. "On peut obtenir sa licence avec n’importe quelle spécialité, mais deux compétences sont essentielles pour y parvenir : les sciences et la littérature."

Les sciences (comme les SVT, la physique-chimie ou les maths) peuvent donc servir à acquérir la méthodologie. Les spécialités comme histoire-géographie, géopolitique et sciences politique ; littérature, langues et cultures de l’Antiquité ; humanités, littérature et philosophie ou SES pour les capacités rédactionnelles.

Lire aussi : Réforme du lycée : quelles spécialités pour quelles études ?

D’après les enseignants, cette polyvalence serait indispensable pour appréhender ses premiers pas à l’université. "En première année, les élèves sont principalement évalués par des QCM [questionnaires à choix multiples]. À partir de la deuxième année, les compétences littéraires sont plus valorisées", indique Robin Recours, responsable des étudiants en première année de licence de STAPS à l’université de Montpellier.

Le professeur conseille donc de mixer matières scientifiques et littéraires au lycée "pour valider tous les attendus en licence et donc avoir plus de chance d'avoir son diplôme".

"On ne regarde pas les spécialités mais les résultats"

Mais pour bien choisir vos spécialités, vous devez également connaître vos points forts. Le directeur d’Évry prévient : "On ne regarde pas vraiment les spécialités mais plutôt les résultats".

En effet, quatre critères sont pris en compte sur Parcoursup pour intégrer la filière : les notes en sciences dures, celles en sciences humaines (y compris les résultats des épreuves anticipées en première), les compétences sportives et citoyennes.

"Les barèmes sont très précis. Tous ces éléments ont la même importance parce que notre formation est pluridisciplinaire", détaille Robin Recours.

Lire aussi : Parcoursup : les attendus en licence de STAPS

Mieux vaut donc choisir des matières où vous serez sûr de gagner des points et de vous démarquer. Un avis partagé par Philippe Lopes : "Nous cherchons des élèves capables de s’adapter. Cela montre qu’ils sont motivés pour réussir. Prendre la spécialité numérique et sciences informatiques est un atout au même titre que les maths, par exemple. Les étudiants doivent être complémentaires."

Il serait donc possible de sélectionner uniquement des spécialités dites littéraires si cela vous sert davantage. "Les capacités rédactionnelles sont très importantes surtout si l’élève souhaite devenir enseignant. En tout cas, s’il a de bonnes notes dans ces matières, cela ne remettra pas en cause son entrée en licence de STAPS", assure Robin Recours.

Des spécialités où l'on s'épanouit

Pour finir, n’oubliez pas de choisir en fonction de vos affinités. "L’important, pour nous, n’est pas de devenir une formation élitiste. Les notes sont importantes, mais d’autres facteurs peuvent favoriser leur réussite", admet Robin Recours.

Curiosité, investissement personnel, motivation… Plus vous appréciez vos spécialités, plus vous aurez envie de travailler pour atteindre votre objectif. "Les élèves ne doivent pas se sentir brider. La clé de la réussite, c’est de choisir des matières dans lesquelles on est sûr de s’épanouir", confirme Philippe Lopes.