1. Lycée : quelles spécialités choisir pour intégrer une classe préparatoire littéraire 
Boîte à outils

Lycée : quelles spécialités choisir pour intégrer une classe préparatoire littéraire 

Envoyer cet article à un ami
En plein dilemme quant au choix de vos spécialités ? L'Etudiant vous guide dans vos choix. // © PlainPicture
En plein dilemme quant au choix de vos spécialités ? L'Etudiant vous guide dans vos choix. // © PlainPicture

Élèves de seconde, l’Étudiant vous aide à faire votre choix de spécialités de lycée pour entrer en classe préparatoire littéraire, grâce aux conseils de Stéphane Coviaux, professeur d’histoire.

Lycéen en seconde, vous envisagez déjà de poursuivre vos études en classe préparatoire littéraire après le bac. Vous devez adapter le choix de vos trois spécialités de première au cursus que vous souhaitez intégrer. Il existe trois grands types de CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) littéraire et chacune a ses propres attendus.

A/L, la khâgne classique : des spécialités à choisir parmi les matières littéraires

"La réforme ne nous affectera finalement pas autant que d’autres formations, telles que les prépas économiques et commerciales. En effet, toutes les matières littéraires sont déjà dans le tronc commun en première", explique Stéphane Coviaux, professeur d’histoire en CPGE au lycée Joliot-Curie à Nanterre (92) et président de l’APPLS (Association des professeurs de premières et lettres supérieures).

Néanmoins, si vous souhaitez intégrer une A/L, mieux vaut sélectionner certaines spécialités telles que "humanités, littérature, philosophie" ou encore "langues, littératures et cultures étrangères." "Pour un lycéen dont le profil littéraire s’affine et qui envisage d’intégrer une prépa littéraire, je recommande de choisir au moins deux spécialités clairement affichées littéraires sur les trois obligatoires", conseille Stéphane Coviaux.

Lire aussi : Réforme du lycée : quelles spécialités proposera votre établissement ?

Mais ne vous inquiétez pas si vous vous rendez compte seulement en fin de terminale que vous voulez suivre ce cursus. Il ne sera alors pas trop tard : la CPGE A/L recrute de manière particulièrement large. Actuellement, nombreux sont les bons élèves de filière scientifique à rejoindre cette formation.

B/L, la filière lettres et sciences sociales : les maths indispensables

Pour la classe préparatoire B/L (lettres et sciences sociales), il est primordial d’intégrer les mathématiques à votre cursus. Cette filière peu connue des lycéens prépare aux concours des ENS (écoles normales supérieures) Ulm, Lyon et Cachan mais aussi des grandes écoles de commerce telles que HEC, l’ESSEC, l’ESCP Europe, etc.

Lire aussi : Le classement des prépas littéraires

La B/L inclut des enseignements en sciences économiques et sociales, histoire, philosophie, langues, français et laisse une place importante aux mathématiques. Cette discipline représente ainsi au moins quatre à cinq heures d’heures de cours par semaine et le niveau y est très élevé. Cette spécialité apparaît alors d’autant plus indispensable au lycée que les mathématiques ne sont pas présentes dans le tronc commun.

Peu de lycéens connaissent dès la première la classe prépa B/L, ce qui peut alors poser un problème lors du choix de spécialité. "Nous allons devoir faire un véritable travail de sensibilisation et d’information auprès des élèves au lycée. Il nous faut désormais leur expliquer très tôt ce qu’est la B/L et à quoi cela peut déboucher", s’inquiète Stéphane Coviaux.

Lire aussi : Réforme du lycée : quelles spécialités pour quelles études ?

Outre les mathématiques, il est conseillé de sélectionner une ou deux spécialités liées aux matières enseignées en prépa, telles que "sciences économiques et sociales" ou encore "histoire géographie, géopolitique et sciences politiques."

La classe prépa École des chartes : les langues anciennes et l’histoire

Enfin, pour les classes préparatoires à l’École nationale des chartes (établissement spécialisé dans les métiers de l’histoire et de la conservation), il est impératif d’avoir suivi des cours de langue ancienne au lycée. Le niveau en latin y est très élevé et il est presque impossible de commencer l’apprentissage de cette discipline pendant la prépa. Soyez donc vigilant : seulement une minorité d'établissements proposent la spécialité "littérature, langues et cultures de l’antiquité".

"Il est aussi intéressant de renforcer ses connaissances en histoire", complète Stéphane Coviaux. La spécialité "histoire géographie, géopolitique et sciences politiques" est donc à privilégier.