Lycée : les clés de la réussite en seconde

Par Thibaut Cojean, publié le 24 Juillet 2018 - Mis à jour le 28 Juillet 2020
4 min

#Rentrée2020. Vous voilà au lycée ! En rentrant en classe de seconde, vous allez découvrir un nouvel environnement. Entre un rythme plus intense et des questions sur votre orientation, nos conseils pour vous sentir rapidement à l’aise.

C’est le grand saut ! Vous entrez au lycée où tout est plus grand : plus d’heures de cours, plus d’élèves, plus de professeurs, plus d’indépendance… “C’est une année qui fait un peu peur, mais il ne faut pas trop l'appréhender car, finalement, c’est la continuité de la troisième, rassure un professeur d’histoire-géographie.

Se mettre au travail rapidement

Le jour de la rentrée sera un moment de découverte : vous allez recevoir votre emploi du temps, les papiers administratifs, faire une visite de l’établissement, avoir un mot du chef d’établissement (qui s’appelle le proviseur et non plus le principal). Certains enseignants, lors de la première heure de cours, feront passer un petit test pour évaluer le niveau de la classe. Un peu plus tard, en septembre ou octobre, tous les élèves de seconde passeront le même test de positionnement en français et mathématiques. Attention : en seconde, les cours démarrent dès le premier jour ! 

Lire aussi : A quoi ressemble le test de positionnement en seconde ?

Préparez-vous aussi à rencontrer des élèves que vous ne connaissez pas, puisque vous viendrez de collèges différents. C'est important de créer des liens, mais ce n’est pas dramatique si vous ne vous entendez pas avec tout le monde. Et si vous ne vous sentez pas à l'aise dans votre classe, vous avez parfaitement le droit d'en parler à une personne de l’établissement, comme le ou la CPE (conseiller principal d'éducation), ou vos enseignants.

L’autonomie, la grande nouveauté

Grande différence avec le collège : les enseignants vous demanderont d’être autonome. “Cela signifie être le plus organisé possible, notamment dans la prise de notes et dans le choix du support (cahiers, classeurs, etc.). Également, dans l’anticipation du travail : il ne faut pas attendre le dernier moment pour faire ses devoirs et ne plus raisonner en se disant ‘on ne m’a pas dit de faire ça, alors je ne le fais pas’”, explique le prof d'histoire-géo.

Les enseignants ne vous diront pas toujours de relire vos notes pour le prochain cours ou d’ouvrir le manuel. C'est pourtant indispensable. Vous devez pour cela apprendre à gérer votre temps, à différencier les moments de loisirs et de travailler, et vous habituer à revoir vos cours de façon quotidienne. 

Cette autonomie se traduit dans l'utilisation des heures de permanence. Au collège, elles étaient obligatoires. Désormais, vous êtes libre durant les heures où vous n’avez pas de cours. Vous pourrez même sortir de l’établissement. “Si ce temps libre entre les cours est utilisé comme détente, travaillez chez vous le soir”, conseille un professeur de français. Cette autonomie demande un temps d’adaptation, dont les enseignants sont bien conscients. “Généralement, les élèves ont trouvé le rythme et compris les méthodes de travail à la Toussaint.”

Rendez-vous sur les salons de l'Etudiant pour rencontrer les établissements

Le moment de l'orientation, avec le choix de vos spécialités

Ainsi, au début, vos notes risquent d’être plus basses que celles que vous aviez au collège. “Les élèves arrivent parfois en fin de troisième sans avoir travaillé car ils avaient des facilités, souligne l'enseignant de français. Au lycée, ça ne marche plus.” Le secret : ne pas laisse le travail s'accumuler. Surtout qu'en fin d'année, vous aurez des choix importants à formuler.

En effet, vous allez, dès cette année, être confronté à la question de l’orientation. Vous devrez d'abord choisir entre voie technologique et voie générale. Et si vous optez pour la 2e option, vous devrez alors choisir les trois spécialités que vous suivrez en première. Rassurez-vous, votre professeur principal vous accompagnera tout au long de l’année dans votre réflexion et vous aidera à identifier pour quelles matière svous avez le plus d'intérêt. Une étape importante pour ne pas faire ce choix par défaut.

Vos questions sur le nouveau bac

Lire aussi : Comment avez-vous choisi vos spécialités de première ?

Articles les plus lus

A la Une seconde

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !