1. Quel est l’intérêt d’intégrer un lycée d’élite ?
Décryptage

Quel est l’intérêt d’intégrer un lycée d’élite ?

Envoyer cet article à un ami

Henri-IV, Louis-le-Grand, Stanislas, Thiers, Le Parc… Que faut-il savoir quand on vise ces lycées emblématiques de l’excellence à la française, véritables portes d’entrée des grandes écoles les plus cotées ? Quels sont les codes à connaître pour déjouer les chausse-trappes de leur sélection ? L’Etudiant a enquêté auprès des proviseurs, des parents et des heureux élus pour vous livrer toutes les clés.

Quel peut être l’intérêt d’étudier dans un lycée d’excellence alors qu’un bon élève, sans trop d’efforts, aura de toute façon son bac dans n’importe quel établissement ? “On s’inscrit chez nous d’abord parce qu’on a un projet ambitieux en termes de poursuite d’études”, affirme Patrice Corre, proviseur du lycée Henri-IV, où “77,6 % des bacheliers optent pour une classe préparatoire (38 % étant acceptés à celles d’Henri-IV). Les autres vont en filière sélective, comme médecine ou Sciences po.” À Louis-le-Grand, 60% des élèves se dirigent en prépa après le bac, dont la moitié reste dans cet établissement.


Attendez-vous à devoir mettre les bouchées doubles


La botte secrète de ces lycées pour arriver à ces résultats ? Obliger chaque très bon élève sélectionné à mettre le turbo. Mieux vaut le mesurer d’emblée pour un candidat : s’il parvenait à être premier de sa classe sans trop de difficultés dans son collège d’origine, une fois là-bas, ce ne sera plus le cas. Entouré de premiers de la classe comme lui, le lycéen doit mettre les bouchées doubles. “Il est déjà arrivé qu’un élève qui avait 19/20 de moyenne dans son collège doive redoubler sa seconde", prévient une mère de famille dont la fille est à Louis-le-Grand.


Meilleurs, les profs ? En tout cas obligés de mettre la barre haut


Les professeurs sont-ils meilleurs qu’ailleurs ? À Louis-Le-Grand, les enseignants sont recrutés selon les règles de la fonction publique, principalement par mutation selon l’ancienneté, mais ils se mettent rapidement au diapason. “Vu le niveau général, les élèves placent d’emblée la barre très haut, ce qui amène les professeurs à se montrer très exigeants avec eux”, résume Joël Vallat. Dans les lycées internationaux et dans les lycées privés, c’est le directeur qui recrute les professeurs. Au lycée franco-allemand de Buc, ils sont sélectionnés sur dossier et doivent parler allemand.

Si certaines familles convoitent tant ces établissements, c'est aussi parce qu'elles apprécient de voir leur enfant nouer de bonnes fréquentations, utiles par la suite... Ainsi, la liste des admis au bac de Saint-Louis-de-Gonzague (surnommé Franklin) a des allures de “Bottin mondain”. Et quel honneur pour les lycéens d'Henri-IV d'étudier dans un lieu où des personnalités comme les écrivains Gide, Maupassant et Sartre, ou le physicien Pierre-Gilles de Gennes, ont usé leurs fonds de culotte !
Sommaire du dossier
Retour au dossier Quel est l’intérêt d’intégrer un lycée d’élite ? Comment entrer dans un lycée d’excellence désectorisé Comment intégrer un lycée d’excellence sectorisé Comment intégrer les meilleurs lycées privés Que vaut le piston pour intégrer un lycée d’élite ? Le palmarès des lycées d'excellence, classement réalisé par l’Etudiant Le palmarès des lycées, réalisé par l’Etudiant