Entrer dans un lycée international : être bon, pas qu’en langues

Par Sophie de Tarlé, publié le 29 Mars 2011
3 min

Lycée sectorisé, désectorisé, international, privé : pour chacune de ces catégories, nous avons choisi 2 établissements et demandé à d’heureux élus de nous raconter comment ils y étaient entrés.

Dans ces lycées très prisés par les familles soucieuses de donner une ouverture cosmopolite à leurs enfants, passer le cap de la sélection est particulièrement ardu. Décryptage du recrutement des Pontonniers de Strasbourg (67) et du lycée franco-allemand de Buc (78).

Isabelle a 2 enfants : Marie en terminale ES et Adrien en 2nde, tous deux au Lycée international de Strasbourg. La famille habite à 30 km de la ville. Auparavant, ils étaient inscrits dans un collège de campagne, et se faire admettre au prestigieux lycée international des Pontonniers de Strasbourg n’a pas été simple. Ils avaient pourtant 17 et 18 de moyenne. Ce lycée accepte des élèves de 110 collèges différents.


Trop de demandes en allemand à Strasbourg

 
Plusieurs sections sont proposées : allemand, anglais, espagnol, italien, polonais et russe. En filière Abibac, qui conduit au passage simultané du baccalauréat et de l’Abitur (bac allemand), les élèves suivent 6h de langue. Ces sections internationales sont désectorisées, à l’exception de celle d’allemand, qui doit faire face à un trop grand nombre de demandes. Résultat : Adrien a été admis en anglais, alors qu’il était en section allemande depuis la maternelle ! Mais il était bien préparé. "Il partait en séjour linguistique depuis la 6ème", décrit Isabelle, sa mère. Les candidats doivent demander un dossier et s’inscrire aux tests d’admission (oral et écrit). Mais le niveau n’est pas élevé qu’en langues : beaucoup d’enfants prennent des cours de soutien en maths et en physique…


Séjour outre-Rhin recommandé à Buc

 
La sélection est encore plus rude au lycée franco-allemand de Buc. Créé à la suite du traité signé entre les 2 pays en 1963, cet établissement unique en France propose un enseignement qui va du CP jusqu’au bac. L’admission se fait sur dossier scolaire, mais surtout sur tests. Les élèves sont originaires de toute la région. 14 lignes de bus desservent l’établissement. Particularité : la classe de 2nde est déjà différenciée (S, ES et L). Les tests d’entrée en 2nde comprennent par exemple pour la série S une épreuve écrite d’allemand, une de maths et un oral d’allemand. Il est conseillé de faire un séjour outre-Rhin avant de postuler ! Les admis en 2nde suivent ensuite 8h de langue germanique par semaine, et ceux qui sont acceptés en S ont droit à une semaine de remise à niveau en physique, tant le niveau est élevé !

Gauthier, lui, a rejoint le lycée de Buc en 6ème sans avoir jamais fait d’allemand. Il a d’abord passé un test de français et de maths, puis un oral de motivation. "On lui a demandé pourquoi il voulait venir, et surtout s’il était prêt à faire 12h d’allemand par semaine pour devenir bilingue le plus rapidement possible", explique son père. Aujourd’hui, après avoir décroché son bac S avec la mention très bien, Gauthier est à HEC (école des hautes études commerciales). De la 6ème à la terminale, le jeune homme faisait 2h de transport par jour. Résultat : en terminale, il pouvait lire Kant en allemand et il était tellement fort en maths qu’il s’est ennuyé en prépa !

Articles les plus lus

A la Une seconde

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !