1. Rentrée 2012 : au collège et au lycée, le changement, c'est pas maintenant !
Décryptage

Rentrée 2012 : au collège et au lycée, le changement, c'est pas maintenant !

Envoyer cet article à un ami

Pas de révolution à attendre pour la rentrée, mais à y regarder de près, vous pourriez bien observer quelques (petits) changements dans votre collège ou votre lycée. Pour la suite, le ministre de l’Éducation nationale, qui entend “refonder l’école de la République”, a déjà des idées. Il en a parlé lors de la traditionnelle conférence de presse de rentrée, le mercredi 29 août 2012.


 
vincent peillon

Sans surprise et sans effet d’annonces. Vincent Peillon, qui tenait mardi 29 août 2012 sa première conférence de presse de rentrée en tant que ministre de l’Éducation nationale, a rappelé que la priorité du gouvernement était le primaire. Pas de surprise donc - pour vous non plus - à la rentrée, à part le retour de l’histoire-géographie en terminale scientifique. C’était une promesse de campagne de François Hollande.


Formation des professeurs débutants

À noter aussi que le nouveau gouvernement a prévu de dispenser une formation de 3 heures par semaine à vos professeurs débutants en collège et lycée. Il tente également de pallier le manque d’inscrits au concours du CAPES de maths, de lettres modernes et d'anglais en proposant, dès cette rentrée, des postes de certifiés aux candidats admissibles à l’agrégation. Et il a recruté 100 CPE (conseillers principaux d’éducation) et 2.000 assistants d’éducation supplémentaires. Par ailleurs, si vous êtes dans un établissement exposé à la violence et aux incivilités, vous devriez voir apparaître des APS (assistants chargés de prévention et de sécurité).


La réforme du lycée débarque en terminale

En attendant la refondation de l’école de la République, que le nouveau ministre a prévu de mener pour la rentrée 2013, la réforme du lycée lancée par le précédent gouvernement poursuit donc son petit bonhomme de chemin. Elle entame sa dernière étape. Cette année, ce sont les terminales générales et donc les épreuves finales du baccalauréat de la session 2013 qui sont concernées.


Tout le monde reste au collège jusqu’au bout !

Côté collège, le ministre a annoncé la suppression des DIMA (dispositifs d’initiation aux métiers en alternance). L’idée du nouveau ministre ce faisant : empêcher les sorties précoces du collège et amener tous les élèves à la maîtrise de compétences d’un socle commun.


Pour 2013 le changement ?

Des changements plus importants sont donc à prévoir pour la rentrée 2013. Le ministre entend, par exemple, revenir sur l’assouplissement de la carte scolaire. Les groupes de travail de la concertation sur la refondation de l’école planchent depuis début juillet 2012, notamment sur “le lycée de la réussite”, “la valorisation de l’enseignement professionnel”, “le décrochage” et la “redéfinition du socle commun”. Ils doivent rendre leurs conclusions en octobre 2012.