1. Enseignement d'exploration : informatique et création numérique, à quoi s'attendre ?
Décryptage

Enseignement d'exploration : informatique et création numérique, à quoi s'attendre ?

Envoyer cet article à un ami
L'enseignement d'exploration ICN peut vous aider à faire votre choix si vous envisagez un bac S spécialité informatique et science du numérique. // © Phovoir
L'enseignement d'exploration ICN peut vous aider à faire votre choix si vous envisagez un bac S spécialité informatique et science du numérique. // © Phovoir

Dès la rentrée 2016, les élèves de seconde pourront choisir un nouvel enseignement d'exploration : ICN (informatique et création numérique). L'objectif ? Vous permettre d'acquérir une culture numérique.

Mis en place dans certains lycées depuis septembre 2015, l'enseignement d'exploration ICN (informatique et création numérique) sera généralisé à la rentrée 2016. Cet enseignement de 1 h 30, à choisir en plus d'un enseignement d'économie (SES – sciences économiques et sociales – ou PFGE – principes fondamentaux de l'économie et de la gestion), est une initiation à l'informatique et aux enjeux du numérique. 

Pas seulement pour les geeks

Pas besoin d'être fan d'informatique, ni même d'avoir un profil scientifique pour s'intéresser au numérique. 

"L'informatique n'est pas le fonds de l'enseignement de l'ICN, c'est juste un support", insiste Olivier Korn, professeur d'informatique au lycée des métiers René-Cassin à Strasbourg (67). Son objectif ? Vous permettre de comprendre ce qui se cache derrière vos pratiques numériques et de mieux saisir les enjeux sociaux qui y sont liés. 

Exit l'enseignement théorique

Pour cela, pas question de vous imposer un enseignement théorique. Au contraire, l'idée est de vous mettre en activité en vous faisant travailler sur des projets. "Il n'existe pas de programme à proprement parler, les projets sont amenés par les élèves et portés par eux", détaille l'enseignant d'informatique.

Au programme : résolutions de problèmes avec ou sans ordinateur, réalisation de programmes, de documents hypertextes, d'animations, d'images, de sons, de dispositifs techniques...

Cet enseignement vous donnera peut-être l'occasion de "programmer un robot et de comprendre le rôle de la robotique dans les activités humaines", ou bien de "réaliser un site Internet et comprendre les enjeux de la publication d'information" ou encore de "créer une œuvre d’art optique, ou op art, et de comprendre les enjeux du traitement et de la transformation de l’image."

À René-Cassin, les élèves ont conçu, à la demande d'une association, un petit jeu sur Internet visant à trouver des noms de capitale et de les placer sur une carte. "Les élèves les plus créatifs, se sont chargés du graphisme quand d'autres ont préféré s'occuper de la programmation du site." 

Et après ?

Comme tout enseignement d'exploration, celui-ci ne conditionne absolument pas votre choix de filière pour la classe de première. Pour preuve, parmi les élèves de seconde d'Olivier Khon qui ont choisi l'ICN, la majorité compte s'orienter en première ES ou STMG.

Cet enseignement peut néanmoins vous aider à faire votre choix, notamment si vous envisagez un bac S spécialité ISN (informatique et science du numérique), un bac STI2D spécialité SIN (système d'information numérique) ou un bac STMG spécialité SIG (système d'information de gestion).

À la rentrée 2016, certains lycées devraient proposer l'ICN en option en classes de première générale (ES, L et S), puis en terminales ES et L à la rentrée 2017. Avec toujours le même objectif : vous faire appréhender l’importance de l’informatique aussi bien dans les sciences que dans les lettres, les langues, les arts, les sciences humaines et sociales.

Vers un bac science du numérique ?

Dans un rapport publié en février 2016, l’inspection générale de l’Éducation nationale préconise la création d’un bac science du numérique, “qui croiserait informatique, télécommunications et humanités numériques et serait sur une pédagogie par projet”,  peut-on lire dans le rapport.

Une autre solution envisagée par les inspecteurs serait de créer un enseignement numérique obligatoire dès la classe de seconde. Cet enseignement porterait à la fois sur les sciences du numérique (informatique, télécommunications et humanités numériques) et leurs usages économiques et sociaux.

L’objectif ? Encourager davantage de jeunes bacheliers à s’orienter vers les formations supérieures du numérique. Un enjeux d’autant plus important que, selon la Commission européenne, la pénurie de compétences dans le numérique en Europe s’élèverait à quelque 900.000 emplois vacants à l’horizon 2020, dans tous les secteurs ou presque.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Enseignements d'exploration : les choix des lycéens Enseignement d'exploration : informatique et création numérique, à quoi s'attendre ? Enseignements d'exploration en seconde : les meilleures combinaisons pour chaque bac L’enseignement d’exploration sciences de l’ingénieur : ce qu’on y apprend selon Louis, en terminale S L’enseignement d’exploration SES en seconde : ce qu’on y apprend selon Jeanne, en terminale ES L’enseignement d’exploration PFEG en seconde : ce qu’on y apprend selon Alexandre, en terminale S L’enseignement d’exploration MPS en seconde : ce qu’on y apprend selon Arnaud, en terminale S L’enseignement d’exploration littérature et société en seconde : ce qu’on y apprend selon Henri, en terminale ES L’enseignement d’exploration sciences et laboratoire en seconde : ce qu’on y apprend selon Homer, en terminale S L’enseignement d’exploration LV3 italien en seconde : ce qu’on y apprend selon Jeanne, en terminale S