La spécialité EPPCS en un clin d’œil

Par Camille Jourdan, publié le 05 Septembre 2022
4 min

Si vous vous destinez à un métier en lien avec le sport, pensez à la spécialité éducation physique, pratiques et cultures sportives. Elle mêle pratique de plusieurs activités physiques, sportives et artistiques, et théorie autour de l’histoire et des enjeux du sport.

La spécialité EPPCS (éducation physique, pratiques et cultures sportives) est encore récente, car mise en place après la réforme du bac. De fait, elle est encore restreinte à de rares établissements.

Une bonne condition physique s’impose pour suivre le rythme : plus de la moitié des quatre heures d’EPPCS en première, et des six heures en terminale, sont dédiées à la pratique.

Le programme de la spécialité EPPCS

Durant ces deux ans, vous serez amenés à tester de nombreuses activités, selon les propositions de votre établissement : sports collectifs, activités basées sur une performance motrice maximale (lancers, sauts…), dans un environnement particulier (natation, VTT, escalade…), ou encore des activités comme la danse, le yoga, ou la musculation.

Vous suivrez aussi des cours théoriques, en salle de classe, ou lors de vos séances pratiques, sur plusieurs thèmes liés au sport : les métiers du sport et du corps humain, les effets physiologiques et psychosociaux de l’activité physique, les principes de l’entraînement, le sport adapté, la place des femmes dans le sport…

Enfin, vous porterez un projet par an. En première, vous devrez organiser un événement en lien avec la pratique et sportive. En 2022, des lycéens ont par exemple organisé un tournoi de foot, d’autres ont participé à l’organisation de l’accueil d’une étape du Tour de France. En terminale, vous serez chargé de préparer et guider une séance de sport auprès d’un public.

Lire aussi

Les épreuves de spécialité EPPCS

Si vous abandonnez la spécialité à la fin de la première, vous serez évalué en contrôle continu, avec un coefficient 8.

En terminale, l’épreuve finale, de coefficient 16, se divise en trois parties :

• l’écrit – 3h30

Il est composé d’une dissertation et d’une étude de documents, chacun noté sur 10 points.

l’oral – 15 minutes

Vous présentez, en six ou sept minutes, une vidéo de l’une de vos prestations sportives, filmée au cours de l’année. L’objectif est de porter un regard critique sur votre performance, et de l’éclairer par des connaissances théoriques. Le jury vous pose ensuite quelques questions. Cet oral est noté sur huit points.

la pratique

Quelques semaines avant l’épreuve, vous choisissez l’activité sur laquelle vous souhaitez être évaluée, parmi celles que propose votre établissement. Vous avez alors le temps de vous entraîner. Cette prestation est notée sur douze points.

Lire aussi

Les débouchés

Couplée avec les SVT, l’EPPCS est la spécialité quasi idéale pour entrer en licence Staps. Mais cette spécialité peut aussi vous conduire vers des écoles de commerce qui proposent une filière "management du sport", ou vers un cursus de journalisme sportif.

Vous pouvez aussi viser des métiers en lien avec le sport et le bien-être, comme kinésithérapeute ou psychomotricien. Enfin, les métiers de l’animation sportive, en passant par exemple par un BTS sport, sont aussi un choix possible.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une spécialités

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !