Lycée : la spécialité arts en un clin d'œil

Par Zineb El Mountassir, publié le 15 Avril 2022
5 min

La spécialité arts se décline en plusieurs modules, des arts plastiques aux arts du cirque, en passant par l'histoire de l'art ou le cinéma-audiovisuel. Elle forme les lycéens à l'ouverture d'esprit et à la critique, des compétences utiles dans de nombreux débouchés pour l'enseignement supérieur après le bac.

Comme toutes les spécialités du lycée général, la spécialité arts est enseignée quatre heures par semaine en première et six heures en terminale. Tous les profils y sont acceptés, il n’y a pas de prérequis d’accès à la spécialité.

Ayant pour but d’aiguiser la curiosité de l’élève et de l’inciter à extérioriser sa créativité, les enseignements se font généralement en effectifs réduits pour une meilleure appréhension de la discipline. En 2021–2022, près de 26.000 élèves suivaient la spécialité arts en première (6,6%), et 20.000 en terminale (5,3%).

Sept spécialités différentes au lycée

La spécialité art se décline en sept modules différents : arts du cirque, arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, musique et théâtre. Vous ne pouvez pas cumuler deux modules, vous devrez n'en choisir qu’un seul.

Pour chaque module, les possibilités d'accès sont très inégales. Les spécialités arts plastiques et cinéma-audiovisuel sont de loin les plus fréquentes. D'autres comme arts du cirque ou danse sont proposées dans peu de lycée. À noter que si vous souhaitez suivre une de ces spécialités, cela peut justifier une dérogation pour vous inscrire dans un lycée public hors secteur.

Les programmes de la spécialité arts

Si vous choisissez les arts du cirque, préparez-vous à étudier différents aspects : acrobatie, manipulation d'objets et jeux comiques.

En arts plastiques, vous serez plutôt amenés à découvrir les étapes de la création d'œuvres et les différentes dimensions des arts plastiques, notamment la représentation, le dessin, la peinture et le design.

Plus théorique que les autres enseignements proposés, l’histoire des arts est axée sur les techniques de production, la valeur économique du patrimoine artistique et la posture de l’artiste.

Si vous optez pour cinéma-audiovisuel, vous allez pouvoir en apprendre davantage sur les genres du cinéma et sur les étapes de la production audiovisuelle.

La danse, quant à elle, est une orientation qui vous permettra de toucher aux différents styles de danses autour de deux axes d’études : "Le corps en danse" et "La danse, entre continuité et rupture".

Pour les passionnés de musique, le module vous permettra de baigner dans la culture musicale à travers l’histoire et dans la réalisation de projets musicaux.

Enfin, le théâtre vous enseignera les méthodes de l’expression théâtrale ainsi que les outils de performance.

Lire aussi

Quelles modalités d’évaluation ?

Pour tous les enseignements artistiques, l’épreuve du baccalauréat de coefficient 16 comprend une partie écrite et une partie orale dont les durées sont communes. La durée de l’épreuve écrite est de 3h30, celle de l'épreuve orale de 30 minutes. Chacune des parties compte pour la moitié de la note globale.

En revanche, chaque enseignement de la spécialité dispose, pour chacune des parties écrite et orale, de modalités spécifiques de déroulement et de notation.

Lire aussi

Quels débouchés pour la spécialité arts ?

La spécialité arts offre un panel assez large de débouchés : sociologie, sphères littéraires et artistiques, philosophie, design de mode, animation, jeux vidéos, archéologie, paysagisme ou encore architecture.

Elle permet de s'orienter vers des études artistiques, comme un DNMADE, une prépa d'art, une école d'arts appliqués, une licence ou même un BTS artistique (photographie, édition, audiovisuel, mode…), pour obtenir un diplôme professionnalisant après des études courtes.

En fonction des autres spécialités choisies en première et en terminale, la spécialité arts peut aussi être un atout dans différentes formations. Combiner arts et mathématiques peut plaire aux écoles d'architecture, quand associer les arts et SES (sciences économiques et sociales) ou HGGSP (histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques) peut être cohérent pour entrer à Sciences po ou en école de journalisme. Enfin, arts et HLP (humanités, littérature et philosophie) est tout indiqué pour une prépa littéraire.

Articles les plus lus

A la Une spécialités

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !