1. Après un bac L : choisir sa filière, c’est envisager un métier
Boîte à outils

Après un bac L : choisir sa filière, c’est envisager un métier

Envoyer cet article à un ami


Pour déterminer la filière que vous allez suivre, juste après votre bac L, rien ne vaut la projection : en pratique, cela veut dire faire un point sur les débouchés des différentes matières. Et chercher à savoir si les formations qui pourraient vous intéresser recrutent davantage dans certaines disciplines.

La plupart des établissements – comme les écoles de journalisme et de communication – publient chaque année les profils des étudiants reçus. Les lettres ou l'histoire peuvent donner des armes au moment de passer les concours pour devenir instituteur.
Pour les carrières sociales, avoir fait psycho peut être un plus. Enfin, certains cursus ont des exigences particulières. Par exemple, pour faire de l'interprétariat, vous devrez impérativement maîtriser l'anglais et avoir étudié plusieurs langues.

Les enquêtes d'insertion

"Il faut que les lycéens arrivent à se projeter dans des métiers, pour cela je leur conseille souvent de regarder les enquêtes d'insertion que nous publions chaque année sur le devenir de nos étudiants de master. Puis il faut "remonter" la filière et regarder quelles sont les conditions d'accès à ce master", raconte Didier Christin, le coordinateur du SCUIO de l'université de Lyon 2.

N'oubliez pas que si l'entrée en premier cycle n'est pas sélective, la concurrence peut être rude pour entrer dans le master de son choix. Par ailleurs, les enquêtes d'insertion vous permettront de trouver des indications précises sur les métiers, les salaires, le statut de l'emploi (CDD, CDI...) : cela peut aider à se projeter.
Saisissez également toutes les occasions d'interroger sur leur parcours qu'elles ont suivi les personnes qui exercent un métier qui vous plaît.

Les champs professionnels

Si vous ne savez pas encore quel métier vous attire, vous pouvez au moins tenter d'identifier les grands champs d'activité qui vous intéressent.

C'est là-dessus que s'appuie l'université de Rennes 2 pour essayer de baliser au mieux les parcours de ses étudiants. Après un premier semestre dit d'orientation, l'étudiant doit choisir au cours des semestres 2 et 3, l'un des cinq "champs professionnels" : métiers de la culture et de la création artistique, du secteur de la santé et du social, de l'éducation et de la formation, de l'administration et des organisations, de la communication et des technologies de l'information. Ensuite, chaque "champ" se diversifie en quatre parcours "d'orientation professionnelle" plus précis.

"Le système reprend ce que nous avions déjà proposé il y a quelques années sous la forme d'une articulation majeure-mineure, mais le fait que désormais la "mineure" soit désignée directement sous le terme "métier" est un affichage très important pour les étudiants", assure-t-on à la direction de l'UFR sciences humaines de Rennes 2. Cette organisation n'existe pas forcément dans votre fac, mais cela peut vous donner des idées.

À consulter aussi

Quelle filière après mon bac L ?
Quel BTS après un bac L ?
Bac L : je suis fort en langues, quelles études postbac ?

La fac après mon bac L
Après un bac L : l'université, c'est comment ?
Après un bac L, puis-je suivre des études d'art à la fac ?

Quoi d'autre, après mon bac L ?
Après un bac L : que faire si je ne veux pas aller à la fac ?
Intégrer Sciences po avec un bac L
Intégrer une prépa après un bac L : ce qu'il faut savoir
Quelle insertion professionnelle après un bac L ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier L’orientation à la fac, est-ce facile ? Comment choisir sa filière à la fac après un bac L ? L’orientation à la fac : les matières enseignées à la fac sont-elles les mêmes qu’au lycée ? Après un bac L : choisir sa filière, c’est envisager un métier Choisir sa filière après un bac L : un parcours généraliste ou spécialisé ? L’orientation à la fac : la spécialité choisie en terminale L est-elle déterminante pour la suite ? L’orientation à la fac : j’aime la littérature, dois-je choisir lettres classiques ou lettres modernes ?