1. Lycée
  2. terminale
  3. Bac ES : l’avantage de la polyvalence
  4. Bac ES, les dangers
Boîte à outils

Bac ES, les dangers

Envoyer cet article à un ami

La majorité des titulaires du bac ES choisissent d’aller à l’université, pour laquelle ils sont bien préparés… Mais une école de commerce ou un DUT leur apportent aussi d’excellentes garanties d’insertion.

Les ES sont nombreux à s’inscrire dans les cursus universitaires de psycho (32 % des effectifs) et de STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives, 22,5 %). Or les enseignements y sont plutôt scientifiques : biomécanique, physiologie et anatomie en STAPS ; statistiques, biologie, éthologie en psychologie. Si au bout de plusieurs années de psycho, vous ne parvenez pas à vous inscrire en master, seul diplôme permettant d’exercer le métier de psychologue, réorientez-vous vers les ressources humaines ou le marketing.

Pour aller plus loin : Réussir son orientation en fin de seconde / Après un bac L : l’orientation à la fac / Bac S : l’embarras du choix

Sommaire du dossier
Retour au dossier Bac ES : les filières qui marchent Bac ES : les secteurs qui recrutent Bac ES, les dangers Bac ES : conseils d’ancien