1. Lycée
  2. terminale
  3. Bac STG : objectif bac + 2
Boîte à outils

Bac STG : objectif bac + 2

Envoyer cet article à un ami

Les bacheliers STG sont particulièrement adaptés aux filières courtes à bac + 2, qui assurent une bonne insertion professionnelle.

Revu et corrigé récemment, le bac STG (sciences et technologies de la gestion) qui se décline en quatre spécialités (comptabilité et finance d’entreprise, communication et gestion des ressources humaines, gestion des systèmes d’information, et mercatique), offre a priori une large palette d’orientation dans le supérieur. Cela dit, attention ! Si tout est permis, tout n’est pas conseillé. Une entrée par étape, qui commence le plus souvent par un diplôme à bac + 2, un DUT ou plus souvent un BTS, reste le choix le plus sûr.

Plus de quatre bacheliers STG sur dix intègrent une STS (section de techniciens supérieurs) pour y préparer un BTS tertiaire, le plus souvent, dans les spécialités management des unités commerciales, BTS comptabilité et gestion des organisations, BTS négociation et relation client, BTS informatique de gestion, BTS assurance, BTS banque ou encore BTS assistant de gestion PME-PMI. Ces cursus, dont les programmes et la pédagogie sont orientés sur la pratique, sont proches de ce que les lycéens ont connu dans leur filière technologique.

Ainsi, plus des deux tiers des élèves issus de STG obtiennent leur BTS en deux ans. La réussite pour ces bacheliers est aussi au rendez-vous en DUT. Seulement, les STG y sont bien moins nombreux, car la sélection en IUT est plus rude. Seul un bachelier STG sur dix réussit à être admis en IUT, notamment en DUT techniques de commercialisation, DUT gestion des entreprises et des administrations, DUT gestion administrative et commerciale, DUT gestion logistique et transport, ou encore DUT carrières juridiques.

Mais n’y a-t-il rien à espérer à part ces diplômes à bac + 2 ? Bien sûr que si. Une quarantaine de formations commerciales en trois, quatre ou cinq ans, sous statut privé ou rattachées à une CCI (chambre de commerce et d’industrie) accueillent des bacheliers STG. Certaines recrutent sur concours (Sésame, par exemple), d’autres sur dossier scolaire et entretien (instituts de force de vente, écoles de commerce et de distribution…).

S’ils sont rares à tenter les classes prépas commerciales, ceux qui y sont admis – les meilleurs, ne nous y trompons pas – n’ont pas à rougir de leurs résultats : plus de 80 % de ceux qui tentent la voie technologique décrochent au moins un concours. 

Pour aller plus loin : Quelles études après son bac STG ?

Sommaire du dossier
Bac STG : les filières qui marchent Bac STG : les secteurs qui recrutent Bac STG : les dangers Bac STG : conseils d’ancienne