1. Bac STI : les dangers
Boîte à outils

Bac STI : les dangers

Envoyer cet article à un ami

Habitués à étudier des sujets concrets, les bacheliers STI se sentent à l’aise dans les filières courtes comme les BTS ou les DUT. Avec, à la clé, des perspectives d’emploi dans les secteurs industriels.

Pour les bacheliers STI, les premières années de fac sont périlleuses. Ils ont trois fois moins de chances de réussir en licence que les bacheliers généraux. Retard pris dans les disciplines fondamentales, décalage important avec les années lycée… Les obstacles leur paraissent souvent insurmontables. La motivation peut alors faire la différence. Problème : un grand nombre de bacheliers STI se tournent vers la fac faute d’avoir trouvé une place en BTS ou DUT. Un phénomène qui a tendance tout de même à diminuer. Moins de 7 % se dirigent aujourd’hui vers l’université directement après le bac.

Pour aller plus loin : Réussite à la fac après un bac STI, STL, ST2S : des facultés plus ou moins mobilisées / Quelles études après son bac ST2S, STL, STI ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Bac STI : les filières qui marchent Bac STI : les secteurs qui recrutent Bac STI : les dangers Bac STI : conseils d’ancien