1. Après un bac techno : choisir ses études supérieures, la preuve par l’exemple
Boîte à outils

Après un bac techno : choisir ses études supérieures, la preuve par l’exemple

Envoyer cet article à un ami

Voici un exemple des choix que peut faire un bachelier technologique, par rapport à son projet professionnel. Extraits du guide Que faire avec un bac technologique ?, de Bruno Magliulo, aux éditions l’Etudiant.

Prenons l'exemple d'un bachelier STI2D spécialité architecture et construction qui, à la première question, répondrait "études longues", ajouterait qu'il a un projet professionnel précis qui est de "faire carrière en tant qu'ingénieur du secteur du BTP (bâtiment et travaux publics)" et opterait pour une filière professionnalisée et bien encadrée.


Premier choix : une école d'ingénieurs sélective
  

Que faire avec un bac technologiqueSi on fait la somme de ses choix, une grande école d'ingénieurs du BTP à recrutement niveau bac semble émerger comme premier vœu. Il doit alors choisir parmi les très nombreuses écoles de ce genre qui existent en France (sans compter celles qui sont situées à l'étranger).
À l'issue de ce premier travail de sélection, il va pouvoir préparer les concours d'entrée de quelques-unes de ces écoles (car il ne peut évidemment pas les demander toutes !). Il a donc trouvé son cœur de cible.


Deuxième choix : le BTS ou le DUT, un bon compromis
  

Comme l'entrée dans les grandes écoles est sélective, il faut absolument penser à une solution de deuxième choix. Et, en la matière, les options ne manquent pas. Nous ne pouvons que conseiller à notre bachelier cité en exemple de déposer plusieurs dossiers en vue de tenter d'entrer en DUT génie civil ou en BTS bâtiment ou travaux publics. Ces deux choix d'études permettent une intégration immédiate dans le domaine professionnel du bâtiment et des travaux publics.

Mais ce sont des parcours courts (bac+2), ce qui va à l'encontre de son ambition de faire de longues études. Toutefois, il doit garder en tête qu'il lui sera possible, après un bon (voire un très bon) parcours en BTS ou en DUT, d'entrer ensuite sur concours parallèle dans une grande école d'ingénieurs du BTP.


Troisième choix : la voie universitaire, en secours
  

Les formations courtes (BTS, DUT) sont sélectives à l'entrée (sur dossier et lettre ou entretien de motivation), il faut donc qu'en dernier vœu au moins, le bachelier demande à entrer en filière universitaire. Il en existe plusieurs dans le domaine du BTP : sciences de l'ingénieur, en priorité, mais aussi sciences de la matière, éventuellement.

L'université est la seule filière supérieure à admettre des bacheliers sans sélection à l'entrée, ce qui parfois en fait un choix par défaut. Mais si l'élève réussit son parcours en licence, il pourra frapper à la porte d'une école d'ingénieurs du BTP ou d'un deuxième cycle universitaire master en BTP, et parvenir ainsi à atteindre son objectif (qui est de valider un bac+5).

Comme vous pouvez le constater, dans tous les cas, grâce à cette méthode de réflexion, l'élève saura construire rationnellement la hiérarchie de ses vœux. Lorsqu'à partir de la mi-janvier il devra se connecter sur le site d'Admission Postbac, il saura comment établir sa liste et la classer.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Choisir ses études supérieures : quand l’orientation est fonction du projet Après un bac techno : choisir des études supérieures courtes ou longues ? Après un bac techno : choisir des études supérieures professionnalisantes ou généralistes ? Après un bac techno : choisir des études supérieures encadrées ou plus ouvertes ? Après un bac techno : choisir ses études supérieures, la preuve par l’exemple