Sciences po

publié le 21 Mai 2007
1 min

Peu importe que leur spécialité soit très éloignée des sciences : beaucoup d’écoles spécialisées plébiscitent les « bons en tout » que sont (pour la plupart) les bacheliers S.

Sélectivité : de forte à très forte
Charge de travail : très forte

Il existe neuf IEP (instituts d’études politiques). Ces établissements sont accessibles sur concours et/ou sur dossier à plusieurs niveaux. Tous proposent des cursus en cinq ans et forment à des secteurs divers, allant de la fonction publique à la com’ en passant par la finance. La formation mêle cours magistraux (droit, économie, histoire, science politique) et conférences de méthode.


Des bacs S toujours plus nombreux.
Si les bacheliers ES y sont encore majoritaires, les S gagnent peu à peu du terrain. À Paris, ils représentent aujourd’hui un tiers des effectifs et devancent les littéraires (28 %). Les scientifiques sont appréciés pour leur rigueur, leur culture générale et leur esprit de synthèse, indispensables pour réussir les célèbres dissertations « sciencespotiennes » et autres exposés ou fiches techniques. Et ils apportent du sang neuf… Comme toutes les grandes écoles, les IEP cherchent aussi à diversifier les profils de leurs élèves.

Articles les plus lus

A la Une terminale

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !