Témoignage : Emmanuel, 20 ans, en 2ème année de médecine

publié le 21 May 2007
2 min

« Le PCEM 1 : un marathon ! »

« En arrivant en médecine, j’étais perdu. Les amphis sont bondés. Dans ma fac, il y a 2 400 étudiants en PCEM 1. La moitié des cours se font par vidéoconférence, ce qui n’est pas idéal pour poser des questions au prof. Par ailleurs, il ne faut pas attendre d’être poussé pour travailler. Moi, je l’ai compris au bout d’un mois et demi, et c’était déjà trop tard. J’ai doublé ma première année. Il faut être rigoureux, se lever et se coucher à la même heure tous les jours, en veillant à avoir une pause dans la semaine. C’est un vrai marathon. Au niveau du contenu, il y a une continuité avec la filière S, surtout au premier semestre, avec la biologie, la chimie et la physique. Après, il y a les matières nouvelles, comme l’anatomie, l’histologie-embryologie et les SHS (sciences humaines et sociales), qui regroupent de l’éthique, de la sociologie, de l’histoire de la médecine… Les SHS représentent le plus gros coefficient, et c’est là que beaucoup échouent. Un bon conseil : ne pas hésiter à recourir au tutorat mis en place par les étudiants plus avancés. »

Articles les plus lus

A la Une terminale

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !