Une licence de sciences humaines et sociales

publié le 21 Mai 2007
2 min

Laissant libre cours à leur goût pour les sciences humaines, le droit ou la littérature, les bacheliers S au profil plutôt « littéraires » brillent à la fac ou en prépa.

Sélectivité : normale
Charge de travail : forte

De très bon taux de réussite.
En licence d’histoire, de géographie, de sociologie, de psychologie ou encore de philosophie, les bacheliers S sont certes peu nombreux dans les amphis : moins de 10 % des effectifs. Mais ils se font souvent remarquer, car ils ont des atouts à faire valoir. En géographie, par exemple, leurs connaissances en maths leur seront utiles pour suivre les enseignements de géographie physique et humaine, de techniques de la cartographie et de l’analyse spatiale. De même, en psychologie, les cours de statistiques et de biologie, qui occupent une place importante dans le programme de licence, imposent d’éprouver un minimum d’intérêt pour les sciences. Ou encore, en licence de sociologie, les cours d’économie et de statistiques exigent d’avoir un esprit logique et de maîtriser quelques fondamentaux en maths.

Logique et rigueur sont là aussi des atouts. Notez aussi que ces cursus en sciences humaines, y compris l’histoire, exigent une bonne culture générale et de la rigueur, des qualités dont font souvent preuve les bacheliers S. Enfin, c’est parce que la plupart sont de bons élèves qui avaient déjà un excellent niveau en terminale, et que, à la différence des autres bacheliers, ils sont moins nombreux à choisir ces études par défaut, que les bacheliers S obtiennent d’excellents résultats dans ces différentes licences.

Articles les plus lus

A la Une terminale

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !